Avro Lancaster en construction

Avro Lancaster en construction

L'Avro Lancaster, Manchester et Lincoln, Richard A. Franks. Bien qu'il soit décrit comme un guide des modélisateurs du Lancaster, du Manchester et du Lincoln, il s'agit également d'une très bonne histoire de l'avion, avec une quantité fantastique d'informations, couvrant les détails techniques de l'avion, son service d'escadron et ses chiffres de production. Un guide très précieux sur l'un des avions les plus connus de la Seconde Guerre mondiale. [voir plus]


Lancaster en construction

Votre compte Easy-access (EZA) permet aux membres de votre organisation de télécharger du contenu pour les utilisations suivantes :

  • Essais
  • Échantillons
  • Matériaux composites
  • Dispositions
  • Coupes grossières
  • Modifications préliminaires

Elle remplace la licence composite en ligne standard pour les images fixes et les vidéos sur le site Web de Getty Images. Le compte EZA n'est pas une licence. Afin de finaliser votre projet avec le matériel que vous avez téléchargé depuis votre compte EZA, vous devez obtenir une licence. Sans licence, aucune autre utilisation ne peut être faite, telle que :

  • présentations de groupes de discussion
  • présentations externes
  • documents finaux distribués au sein de votre organisation
  • tout matériel distribué à l'extérieur de votre organisation
  • tout matériel distribué au public (comme la publicité, le marketing)

Étant donné que les collections sont continuellement mises à jour, Getty Images ne peut garantir qu'un élément particulier sera disponible jusqu'au moment de l'octroi de la licence. Veuillez examiner attentivement toutes les restrictions accompagnant le Contenu sous licence sur le site Web de Getty Images et contacter votre représentant Getty Images si vous avez une question à leur sujet. Votre compte EZA restera en place pendant un an. Votre représentant Getty Images discutera avec vous d'un renouvellement.

En cliquant sur le bouton Télécharger, vous acceptez la responsabilité d'utiliser du contenu non publié (y compris l'obtention des autorisations requises pour votre utilisation) et acceptez de vous conformer à toutes les restrictions.


Lancaster en construction

Votre compte Easy-access (EZA) permet aux membres de votre organisation de télécharger du contenu pour les utilisations suivantes :

  • Essais
  • Échantillons
  • Matériaux composites
  • Dispositions
  • Coupes grossières
  • Modifications préliminaires

Elle remplace la licence composite en ligne standard pour les images fixes et les vidéos sur le site Web de Getty Images. Le compte EZA n'est pas une licence. Afin de finaliser votre projet avec le matériel que vous avez téléchargé depuis votre compte EZA, vous devez obtenir une licence. Sans licence, aucune autre utilisation ne peut être faite, telle que :

  • présentations de groupes de discussion
  • présentations externes
  • documents finaux distribués au sein de votre organisation
  • tout matériel distribué à l'extérieur de votre organisation
  • tout matériel distribué au public (comme la publicité, le marketing)

Étant donné que les collections sont continuellement mises à jour, Getty Images ne peut garantir qu'un élément particulier sera disponible jusqu'au moment de l'octroi de la licence. Veuillez examiner attentivement toutes les restrictions accompagnant le Contenu sous licence sur le site Web de Getty Images et contacter votre représentant Getty Images si vous avez une question à leur sujet. Votre compte EZA restera en place pendant un an. Votre représentant Getty Images discutera avec vous d'un renouvellement.

En cliquant sur le bouton Télécharger, vous acceptez la responsabilité d'utiliser du contenu non publié (y compris l'obtention des autorisations requises pour votre utilisation) et acceptez de vous conformer à toutes les restrictions.


Fichier:Avro Lancaster en construction à l'usine A V Roe & Co Ltd à Woodford dans le Cheshire, 1943. TR1384.jpg

Ceci est la conséquence de l'un des points suivants :

  1. il s'agit d'une photographie créée par le Gouvernement du Royaume-Uni, prix avant le 1er juin 1957
  2. il s'agit d'une photographie ou d'une gravure créée par le Gouvernement du Royaume-Uni et publiée à titre commercial avant 1971
  3. il s'agit d'une œuvre d'art autre qu'une photographie ou qu'une gravure (par exemple, une peinture), créée par le Gouvernement du Royaume-Uni avant 1971.

Ce modèle est destiné à être utilisé dans les situations où il peut être nécessaire d'expliciter que des améliorations (par ex. luminosité, contraste, égalisation des couleurs, amélioration de la netteté) sont en elles-mêmes insuffisantes pour donner lieu à de nouveaux droits d'auteur. Ce modèle peut être utilisé lorsqu'on ne sait pas si des améliorations ont été apportées alors que des améliorations sont visibles mais ne reçoivent pas de nouveaux droits. Si vous savez qu'un scan n'a pas été amélioré, utilisez <>. Pour plus d'informations, voir Commons:Quand utiliser le bandeau PD-scan.


Contenu

Histoire ancienne Modifier

L'un des premiers constructeurs d'avions au monde, A.V. Roe and Company a été fondée le 1er janvier 1910 à Brownsfield Mill, Great Ancoats Street, Manchester, par Alliott Verdon Roe et son frère Humphrey Verdon Roe. [1] La contribution d'Humphrey était principalement financière et organisationnelle grâce aux bénéfices de l'entreprise familiale de sangles et agissant en tant que directeur général jusqu'à ce qu'il rejoigne le RFC en 1917. [2] Alliot avait déjà construit un avion à succès, le Roe I Triplane, nommé La cible d'après une marque de bretelles fabriquées par Humphrey. [3] L'arche du chemin de fer où A.V. Roe en 1909 a construit et réalisé le premier vol propulsé entièrement britannique se trouve toujours dans le Lee Valley Park à Hackney. En 1911, Roy Chadwick a commencé à travailler comme assistant personnel d'Alliott et dessinateur de l'entreprise et en 1918, il a été nommé concepteur en chef. Le premier avion Avro à être produit en n'importe quelle quantité était l'Avro E ou Avro 500, qui a volé pour la première fois en mars 1912, dont 18 ont été fabriqués, la plupart pour le RFC nouvellement formé. La société a également construit le premier avion au monde avec un logement fermé pour l'équipage en 1912, le monoplan Type F et le biplan Avro Type G en 1912, aucun des deux n'ayant dépassé le stade du prototype. Le Type 500 a été développé pour devenir l'Avro 504, piloté pour la première fois en septembre 1913. Un petit nombre a été acheté par le War Office avant le déclenchement de la Première Guerre mondiale, et le type a servi en première ligne dans les premiers mois de la guerre. , mais il est surtout connu comme avion d'entraînement, servant dans ce rôle jusqu'en 1933. La production a duré 20 ans et s'est élevée à 8 340 dans plusieurs usines : Hamble, Failsworth, Miles Platting et Newton Heath.

Entre-deux-guerres Modifier

Après le boom des commandes pendant la Première Guerre mondiale, le manque de nouveaux travaux en temps de paix a causé de graves problèmes financiers et en août 1920, 68,5% des actions de l'entreprise ont été acquises par Crossley Motors à proximité qui avait un besoin urgent de plus d'espace d'usine pour l'automobile. carrosserie de véhicule. [4] En 1924, la compagnie a quitté Alexandra Park Aerodrome dans le sud de Manchester où le vol d'essai avait eu lieu depuis 1918, le site a été utilisé pour un mélange de loisirs et de développement de logements. Un site rural au sud de la ville a été découvert à New Hall Farm, à Woodford dans le Cheshire, qui a continué à être utilisé par la société d'aviation BAE Systems jusqu'en mars 2011, le site est désormais destiné à un développement à usage mixte. En 1928, Crossley Motors vendit AVRO à Armstrong Siddeley Holdings Ltd. [4] En 1928, A.V. Roe a démissionné de la société qu'il avait fondée et a formé la société Saunders-Roe, qui, après la Seconde Guerre mondiale, a développé plusieurs conceptions radicales d'avions de combat et, finalement, une gamme d'aéroglisseurs puissants. En 1935, Avro devient une filiale de Hawker Siddeley.

Seconde Guerre mondiale Modifier

En maintenant leurs compétences dans la conception d'avions d'entraînement, la société a construit un biplan plus robuste appelé Avro Tutor dans les années 1930 que la Royal Air Force (RAF) a également acheté en quantité. Un avion de ligne bimoteur à pistons appelé Anson a suivi, mais alors que les tensions montaient à nouveau en Europe, l'accent de la société est revenu sur les avions de combat. Les Avro Manchester, Lancaster et Lincoln étaient des modèles Avro particulièrement célèbres. Plus de 7 000 Lancaster ont été construits et leurs capacités de bombardement ont conduit à leur utilisation dans le célèbre Démolisseurs de barrage raid. Sur le total, près de la moitié ont été construits sur les sites d'Avro à Woodford (Stockport) et Chadderton (Oldham), avec quelque 700 Lancaster construits dans l'usine « fantôme » d'Avro à côté de l'aéroport de Leeds Bradford (anciennement Yeadon Aerodrome), au nord-ouest de Leeds. Cette usine employait 17 500 travailleurs à une époque où la population de Yeadon n'était que de 10 000 habitants. C'était le plus grand bâtiment d'Europe à l'époque, à 1,5 million de pieds carrés (140 000 mètres carrés), et son toit était déguisé par l'ajout de champs et de haies pour le cacher des avions ennemis. [5] L'ancienne voie de circulation de l'usine à la piste est toujours visible.

L'Avro Lancaster transportait les charges de bombes les plus lourdes de la guerre, y compris la bombe du Grand Chelem.


Production de bombardiers Lancaster

Votre compte Easy-access (EZA) permet aux membres de votre organisation de télécharger du contenu pour les utilisations suivantes :

  • Essais
  • Échantillons
  • Matériaux composites
  • Dispositions
  • Coupes grossières
  • Modifications préliminaires

Elle remplace la licence composite en ligne standard pour les images fixes et les vidéos sur le site Web de Getty Images. Le compte EZA n'est pas une licence. Afin de finaliser votre projet avec le matériel que vous avez téléchargé depuis votre compte EZA, vous devez obtenir une licence. Sans licence, aucune autre utilisation ne peut être faite, telle que :

  • présentations de groupes de discussion
  • présentations externes
  • documents finaux distribués au sein de votre organisation
  • tout matériel distribué à l'extérieur de votre organisation
  • tout matériel distribué au public (comme la publicité, le marketing)

Étant donné que les collections sont continuellement mises à jour, Getty Images ne peut garantir qu'un élément particulier sera disponible jusqu'au moment de l'octroi de la licence. Veuillez examiner attentivement toutes les restrictions accompagnant le Contenu sous licence sur le site Web de Getty Images et contacter votre représentant Getty Images si vous avez une question à leur sujet. Votre compte EZA restera en place pendant un an. Votre représentant Getty Images discutera avec vous d'un renouvellement.

En cliquant sur le bouton Télécharger, vous acceptez la responsabilité d'utiliser du contenu non publié (y compris l'obtention des autorisations requises pour votre utilisation) et acceptez de vous conformer à toutes les restrictions.


Avro Lancaster

Si nous devons traiter de l'histoire de ce bombardier lourd très réussi, qui était dans la seconde moitié de la seconde guerre mondiale le plus important bombardier čtyřmotorovým du Bomber Command britannique, nous devons revenir à ses prédécesseurs directs - le bombardier dvoumotorovému Avro Manchester. Le bombardier lourd Avro Manchester était des unités de la RAF attendues avec impatience, devait remplacer un bombardier de nuit lent Armstrong-Whitworth Whitley et aussi des bombardiers moyens Handley Page Hampden. Les entreprises de l'équipe de conception Et. Dans. Roe & Corporation Ltd. (ci-après dénommé Avro) a fait du bon travail, mais les termes ont été dévalués, ce qui a mis le ministère britannique de l'aviation dans ses spécifications. B.13/36 obstinément demandé l'installation d'un tout nouveau moteur čtyřiadvacetiválcových Rolls-Royce Vulture et donc principalement par l'utilisation de ces moteurs nevyzrálých et neodladěných a apporté le bombardier Avro Manchester à ses utilisateurs, surtout, une déception importante. A côté des moteurs peu fiables ont souffert de l'instabilité des nouveaux bombardiers (qui a été supprimée par l'ajout d'un troisième empennage vertical). Grâce aux moteurs d'occasion Vulture étaient ces machines podmotorované, en plus, si ces machines avaient une petite envergure (ce qui était une autre exigence primordiale) et cela apportait toutes les autres mauvaises caractéristiques telles qu'un long décollage, abaisser la capacité de charge des bombes - moins que l'avion ne pouvait, grâce à sa grande soute à bombes, transporter, et de plus, il a également miné l'altitude modeste avec un chargement de bombes. Ministère de l'Air, cependant, de son entrée dans le neustoupolo et donc le résultat a été dvousetkusová la construction du Manchesters.
Le concepteur en chef d'Avro Roy Chadwick CBE, en collaboration avec le directeur de la société Avro Roy Dobson avant la production, Manchester a réalisé les lacunes du concept de moteur bicylindre et bien que Chadwick Motors Vulture ait fait confiance, a commencé avec Stuart Davies le travail sur l'étude et plus tard sur le projet bombardier čtyřmotorového, qui utiliserait presque la même coque Manchester. Pour le lecteur doit être utilisé le mieux dvanáctiválce Rolls-Royce Merlin, ou le flux de moteurs, Bristol Hercules, ou les moteurs du Taurus du même fabricant. Projet Manchester avec moteurs Merlin a été désigné comme le Type 680, Roy Chadwick ce projet développé selon les spécifications du nombre de B.19/39, dont le ministère exigeait un bombardier quadrimoteur avec un équipage, d'une capacité de 10 000 livres (4 536 kg) de bombes, d'une masse au décollage de 50 000 livres (22 680 kg), dont la portée devrait être d'au moins 2 500 milles ( 4 023 km) et la vitesse de vol maximale de 280 mph (451 km/h) à une hauteur de 15 000 pieds (4 572 m), mais toujours payé l'exigence de décollage katapultovaný, catapulte terrestre devrait résoudre le manque de longues pistes de décollage. En novembre 1940, la production en série du bombardier Avro Type 679 Manchester fut lancée, mais en même temps, après l'évaluation des projets, l'usine Avro passa la commande sur la construction de quatre prototypes. Avro Type 683 Manchester Mk.III, qui était juste Manchester alimenté par quatre grands et fiables moteurs Rolls-Royce Merlin X. La chance dans ce čtyřmotorovém Manchester était également au début de l'année 1941, lorsque le ministre de l'industrie de guerre du seigneur Beaverbrook envisage la cessation immédiate de son Les capacités de développement et de production de l'usine Avro devraient être, après l'arrêt de la production des Manchester, pleinement utilisées pour la production des prometteurs bombardiers quadrimoteurs Handley Page Halifax.

Prototype

La construction du premier prototype (BT308) s'est poursuivie à un rythme soutenu, aidé par le fait qu'une grande partie des pièces du nouveau Manchester Mk.III a été reprise sans modification sur le bimoteur Manchester B Mk.Also. Sans modifications ont été utilisées du fuselage, complet avec les surfaces de queue verticales, le train d'atterrissage, une partie de l'instrumentation et des accessoires, de petits ajustements, il était nécessaire de faire le système électrique et hydraulique, sur les parties extérieures des ailes, il a été encore agrandi l'envergure des surfaces horizontales de l'empennage. Le lit du moteur et la partie médiane des ailes étaient complètement nouveaux. Le premier vol était prévu le jour de Noël 1940, ce terme a dû être reporté car l'aéroport a été bombardé, le décollage a échoué même pour le deuxième terme, cette fois l'équipe de conception doit être repensée système hydraulique, car entre-temps est venu le informations sur les problèmes avec l'hydraulique sur le Manchesterech. Le prototype Lancaster avait donc considérablement modifié le système hydraulique, le Prototype put décoller jusqu'au 9 janvier 1941. Ce premier prototype avait même triplé le SOP, le SOP du milieu devait avoir la plus grande surface et n'était pas équipé d'un gouvernail directionnel , plus tard, cet avion a subi des modifications et ne portait qu'un double SOP. Le premier prototype ne portait toujours pas la tourelle supérieure et inférieure et conduisait au Merliny X déjà mentionné, ces moteurs ont déjà été surchargés de compresseurs dvourychlostními, mais utilisent toujours de l'essence avec un indice d'octane de 87, c'était donc leur compresseur encore limité et le la puissance maximale du moteur était de 1 280 ch (954 kW). Le premier prototype a effectué dix décollages avec le pilote de l'usine, puis a été transmis à l'établissement expérimental d'avions et d'armements (A&AEA) à la base de Boscombe Down, où il a été testé intensivement et le 28 février à l'approbation du ministère de l'Air et a changé son nom à l'Avro Lancaster, qui pour cette machine a choisi Roy Chadwick.
13. mai 1941 vola le deuxième prototype (DG595), ce prototype ressemblait déjà au plus tard produit en série à Lancaster, c'était aussi un armement défensif complet, c'est à dire que les deux tourelles de mitrailleuses, montées sur le Manchestery de série (front FN -5 avec une paire de mitrailleuses, Browning Mk.II et arrière FN-20, avec quatre de ces mitrailleuses), ont été complétés par une tourelle dorsale de type FN-50, et la tourelle inférieure FN-64, chacune portant une paire de ces mitrailleuses. La tourelle inférieure était rotative à environ 360 °, tirée à l'arrière et elle peut pivoter d'environ 100 ° vers la gauche et vers la droite. Le deuxième prototype du Lancaster, par conséquent, transportait à titre de protection un total de dix mitrailleuses de calibre 0,303 in (7,7 mm). Entre-temps, était déjà disponible au Royaume-Uni des quantités suffisantes d'essence d'aviation avec un indice d'octane de 100, ce gaz étant brûlé par le moteur Rolls-Royce Merlin XX et ce sont ces moteurs qui ont été installés dans ce prototype installé. Grâce à ce carburant, la pression de remplissage du compresseur a pu être augmentée et ainsi les performances du moteur réciproquement augmentées jusqu'à 1 490 ch (1 111 kW) à une hauteur de 12 500 pi (3 810 m). Les performances de cet avion étaient très bonnes. Chez Rolls-Royce, entre-temps, a mis fin à la production du Vautour čtyřiadvacetiválců pas très fiable, qui conduisait Manchestery et donc dans l'usine Avro était en même temps, a également mis fin à leur production, toute la capacité de production de cette usine rapidement préparée pour la série production du nouveau cadre de Lancaster, qu'ils avaient en service pour remplacer l'impopulaire Manchestery et l'ancienne également version Halifaxů.
26. Novembre 1941 a été achevé et a ensuite été [le troisième prototype (DT810), ce prototype comportait une nouvelle version désignée sous le nom de Lancaster Mk.II, à partir du Lancaster B Mk.Même avec différentes unités d'entraînement. Le ministère de l'Air avait à l'époque un souci légitime, celui des moteurs Merlin pouvait faire défaut, car ils étaient utilisés dans de nombreux types d'avions britanniques de toutes catégories, c'est précisément ce que proposait le Lancaster B Mk.II, qui était propulsé par dvouhvězdicovými čtrnáctiválci Bristol Hercules VI sur les performances du 1 650 ch (1 230 kW). Au cours des tests, il a été constaté que les performances du nouveau Lancaster ne se sont pas améliorées et, malgré les moteurs plus performants, ce n'est peut-être que pendant le décollage que les performances de l'affirmatif sont élevées, au contraire, la consommation de carburant de ces moteurs était plus élevé et donc aussi la gamme de ce prototype était plus petite. Dès la construction du quatrième prototype a été abandonné.

Avro Lancaster B Mk.I

Les premières commandes pour la production de nouveaux Lancaster ont été facilement confirmées en modifiant les commandes existantes sur un Manchesters de production déjà non réalisé, ces commandes ont été négociées dans les années 1937 à 1940. La première production Lancaster B Mk.I (L7527) avait d'abord la forme de Manchester (à l'exception des quatre moteurs), mais déjà pendant la construction, il y avait un changement, a décollé le 31. octobre 1941, et par rapport au deuxième prototype standard avait une nouvelle tourelle de canon arrière de type FN-20A à nouveau avec kulometným čtyřčetem . Cet avion a été immédiatement passé au centre d'essai ET à l'AEA à Boscombe Down pour y être testé. Le résultat d'essais très réussis, la recommandation était d'annuler une tourelle inférieure télécommandée, de l'avis de l'A&AEA était cette tour pour son poids et sa traînée aérodynamique pour un bombardier de nuit complètement consommable. Le jour de Noël 1941 était le Lancaster Mk.Even reconnu comme capable de déploiement opérationnel et encore à ce jour obtenir 44. escadron (rhodéská) basé à Waddingtonu cadeau de Noël sous la forme des trois premiers Lancaster, l'escadron a décollé au premier vol opérationnel jour 3. mars 1942, lors de la mise en place de mines antinavires au sud-est d'Helgoland.
La montée en puissance rapide de la production en série a entraîné certaines différences dans les machines individuelles dès le début de la production, cela était dû à la fois à l'utilisation de certaines pièces déjà fabriquées destinées à l'origine à l'ancienne Manchestery et déjà produite. Il couvrait comme des réservoirs de carburant dans les ailes des premiers Lancaster ont été installés quatre réservoirs d'un volume total de 1 711 gallons britanniques (7 779 l), ont ensuite été installés un plus grand réservoir externe et encore plus tard, ceux-ci ont été complétés par un autre couple de conception équipe de réservoirs et leur volume total est passé à 2 154 gallons britanniques (9 792 l). Les premières machines produites en série n'étaient pas autour du collier aérodynamique de la tourelle dorsale, qui défendait également le tir dans sa propre queue.
À partir de l'année 1942, les Lancaster Mk.I installèrent les moteurs Merlin 22 sur les performances du 1 435 ch (1 070 kW) à 11 000 ft (3 353 m) et, plus tard encore, un Merlin 24 plus puissant, la prise -off a donné 1 610 ch (1 201 kW) et la performance de combat maximale était de 1 de 510 ch (1 126 kW) à une hauteur de 9 250 ft (2 819 m), l'installation de ces moteurs nous dira différents prop - leur les feuilles étaient larges et avaient un rendement supérieur de 15% à celui de l'hélice plus ancienne. A cette époque, la désignation du Lancaster était-elle suivie de la lettre B en tant que bombardier, la désignation est ensuite changée en Lancaster B Mk.Also. Au total, 3 348 appareils de cette version ont été construits.
A partir de la fin de 1944 était à la version Lancaster du Mk. De plus, le Mk.III et le Mk.VII ont installé une nouvelle tourelle dorsale de type FN-150, l'armement est resté le même – deux mitrailleuses Browning Mk.II, plus changement important a été l'installation de la tourelle arrière, le type FN-82, cette tour a été équipée d'une paire de půlpalcových Browningů beaucoup plus efficace, moins nombreux a été l'installation de la tourelle arrière polozakryté Rose-Rice Type R Well.2 Mk.And encore avec les Brownings půlpalcovými. Dans certains avions il était installé un radar de tir AGLT, qui permettait de tirer sans ligne de mire vers une cible, ce système sera décrit plus loin.

Avro Lancaster B Mk.I (Spécial)
Comme son nom l'indique, il s'agissait d'un traitement spécial, qui a traversé 33 avions, la modification consistait en le relief détaillé des machines de série car après cet ajustement pourrait être sous l'avion suspendu à une lourde veste en métal puma "Grand garçon" environ le poids de 12 000 lb 5 443 kg). Ce couguar britannique s'alignant selon la proportion du poids des explosifs dans la catégorie des MC, le corps du couguar était odlito en acier durable pour assurer la pénétration requise. L'explosion de ce couguar a eu un effet zemětřesný, c'est-à-dire qu'il a pénétré profondément dans la terre, et son explosion a provoqué une forte vague destructrice. La première fois était un "Tallboy" déployé le 9 juin 1944, lorsque ces bombes ont bloqué un important tunnel ferroviaire à Saumuru, Lancaster 617. escadron pendant ce raid et abattu sur la cible 19 "Tallboyů", sur la cible ont été téléchargés 83. escadrons (Pathfinder Force). Non, l'avion n'était pas dans cette action est perdu. En juin il y avait des bombes "Tallboy" ont attaqué les lanceurs -1 et In-2, plus tard a continué les raids aériens sur les couvertures sous-marines au Havre, Boulogni et Brest. Dans la nuit du 23. 24. Septembre a été détruit par le canal Dortmund-Ems près de Ladbergenu. Très célèbres sont aussi les attaques contre le Le cuirassé allemand Tirpitz, au cours de trois attaques, menées de septembre à novembre 1944, fut renversé par un total de 87 "Tallboyů", seule la dernière attaque apporta le résultat souhaité - le Tirpitz fut touché par deux bombes et chavira.
Concepteur Dr. Entre-temps, Barnes N. Wallis a préparé un autre couguar géant, appelé "Grand Slam", son poids était de 22 000 lb (9 979 kg). Le bombardier dut être privé de la tourelle avant et dorsale, furent également démontés la porte de la soute à bombes (le "Tallboy") fit la soute à bombes) et l'équipage fut réduit de deux hommes-tireurs. La masse au décollage était de 72 000 lb (32 659 kg) et malgré le fait que la masse à vide ait réussi à réduire à près de 33 000 lb (14 968 kg). Le puma géant était accroché dans la soute à bombes au moyen d'une chaîne, mais en ce qui concerne ses dimensions dépassait du contour de l'avion. Availab chargé Lancaster était de 20 000 ft (6 096 m), la vitesse de vol économique était de 220 mph (322 km/h (à une hauteur de 15 000 ft (4 572 m), était par la suite une portée maximale de 1 550 miles) (2 494 km).Le premier suit un engin modifié décollé pour tester les bombes sur le champ de tir 13. mars 1945 et le lendemain eut lieu la bataille des années, dont le but était la destruction du viaduc ferroviaire de Beilefeldu sur la ligne Hamm-Hanovre, utilisé était un puma "Grand Chelem" et 14 "Tallboyů" - le viaduc a été irrémédiablement détruit. Plus d'attaques du "Grand Chelem" ont été faites sur d'autres viaducs ferroviaires, ponts, couvertures sous-marines à Brême et Hambourg, le dernier attaque a été faite contre les batteries de l'artillerie côtière sur l'île de Helgoland.

Avro Lancaster PR Mk.I
Fotoprůzkumný Lancaster a été désarmé et la soute à bombes a été transportée par l'ensemble de caméras de type F.24, pendant la guerre a volé avec les 82. et 541. escadron, après la guerre a volé jusqu'en 1953, 683. escadron.
Avro Lancaster B Mk.And FE (Extrême-Orient)
Ajustement de 1945 pour une utilisation avec Tiger Force, qui bombardait des cibles au Japon, l'avion a obtenu les différents équipements de radio et de navigation, un radar différent, des équipements tropicaux, et la soute à bombes a été installée un ou deux réservoirs supplémentaires, chacun avec un volume de 400 gallons britanniques (1 818 l), des modifications importantes ont subi un camouflage, les avions étaient blancs, la partie inférieure était noire.

Avro Lancaster B Mk.II

Le prototype de cette version (DT810) était [26. Novembre 1941, en février, a été mis en service, ET&the AEA à Boscombe Down, il a été constaté que les moteurs de l'Hercules permettront une légère amélioration des caractéristiques de décollage, mais la vitesse est due à la résistance aérodynamique légèrement plus élevée plus bas, cependant, le plus gros problème était une petite hauteur opérationnelle, les moteurs du Hercules ont été optimisés pour la plus petite hauteur, que le grand Merliny. A cette époque dans le groupe Armstrong-Whitworth préparait déjà la production en série de cette version. La première machine de série, cette version (DS601) a été volée jusqu'au 2 septembre 1942, avec la seconde comme suit le classement de la machine était encore en septembre passé au service ET à l'AEA.
La société Armstrong-Whitworth a remporté une commande pour la construction de 300 de ces Lancaster, dans lesquels étaient installés les moteurs de l'Hercule XVI avec un výškovostí légèrement plus élevé. La production a eu lieu dans une usine à Coventry, mais a été lancée avec peu de retard, car il y avait encore en fin de course la production de bombardiers lourds de nuit, les Whitley. L'ensemble du contrat s'acheva en mars 1944. D'autres machines avec des moteurs de l'Hercule n'étant plus produites, les moteurs Merlin étaient disponibles, et principalement en raison de leur approvisionnement depuis les USA, où il était une licence de production étendue à la société Packard Motor Company .
Comme le premier avec ces bombardiers est intervenu dans le combat 61. escadron, qui avait cette version vyzbrojenu escadron C, était en janvier 1943, la cible était un complexe d'usines fy Friedrich Krupp AG Hoesch-Krupp à Essen. L'armement était identique à la version précédente, juste avec certaines machines étaient à la place de la tourelle inférieure installée petite gamme guttate Preston Green avec une mitrailleuse Browning de calibre 12,7 mm, cette adaptation s'est produite même dans d'autres versions de Lancaster. Les caractéristiques de vol étaient légèrement différentes, les moteurs du Hercules étaient gauchers, Merliny était droitier.

Avro Lancaster B Mk.III

Cette version de la version assortie en dimensions et en apparence du B Mk.Even, s'en distinguait par l'installation de moteurs du Packard Merlin 28, ces moteurs ont été expédiés en Grande-Bretagne ci-dessus dont nous a été référé par le constructeur. Ce moteur correspond approximativement à ses performances et rend le britannique Merlinu XX. Avec de petites modifications, il a été lancé en octobre 1942, il ne s'agissait en réalité que d'ajustements mineurs, de même que le premier avion propulsé par de tels moteurs testé à la fin de 1942 dans l'AEA à Boscombe Down. L'approvisionnement en moteurs américains était fluide et, à partir de la mi-1943, ils lancèrent une production complète du Lancaster. Les unités de puissance américaines suffisaient et donc dans la réparation des "anciennes" Packardy américaines souvent installées. Plus tard, ils étaient dans le Lancaster B Mk.III installé les moteurs du Packard Merlin 38 sur la puissance 1 400 ch (1 044 kW) à une altitude de 11 500 ft (3 505 m), et encore plus tard, les moteurs étaient Packard Merlin 224 avec une puissance de 1 680 ch (1 253 kW) à une hauteur de 2 750 pi (838 m). Grâce à la production de masse « ones » et cette version du Lancaster est devenue le bombardier čtyřmotorovým le plus répandu et le plus réussi, que le Bomber Command a été utilisé. Au total, 3 059 avions ont été construits dans cette version.

Avro Lancaster B Mk.III Type 464 Approvisionnement
Les britanniques tentaient de nuire à l'industrie de l'armement allemande de plusieurs manières et moyens, l'une de ces ressources, les dommages aux barrages de la Rhénanie et de la Ruhr, la rupture du barrage entraînerait à la fois l'arrêt du fonctionnement de l'usine, il inonderait également une vague d'entreprises industrielles dommageables et la ville située en aval des barrages. L'attaque du barrage, cependant, n'était certainement pas une tâche simple, le barrage est le but de l'étroit et dans l'attaque tout au long, il y a si peu de chance d'un coup direct. Beaucoup plus de chance de fournir l'attaque le long du périnée, mais cette attaque est très dangereuse pour mitrailler l'avion, car le barrage est bien protégé par l'artillerie antiaérienne. La solution serait une attaque à la torpille, mais les torpilles peuvent être utilisées avec parcimonie et le barrage peut être avant les torpilles pour protéger les réseaux, par conséquent, le concepteur dr. Barnes N. Wallis (après la guerre, Sir Barnes) a proposé un lion de montagne spécial dans la destruction du barrage. Pour son utilisation il a fallu modifier le bombardier lourd et le choix s'est porté sur le grand bombardier, le Lancaster. L'ajustement a eu lieu au printemps 1943, alors qu'il s'agissait d'un total de 23 avions de série ajustés afin qu'ils puissent transporter la bombe cylindrique. Ce puma spécial pesant 9 250 lb (4 196 kg) avait un diamètre de 50 pouces (1 270 mm) et une longueur de 60 pouces (1 524 mm), était sous un bombardier modifié suspendu, avant que la décharge ne soit roztočena contre la direction du vol à 500 tr/min. Lion de montagne, il fallait se jeter dans la nuit, quand une vitesse de vol de 220 mph (354 km/h), à une hauteur de 60 ft (18,3 m) et à une distance de 1 215 – 1 345 ft ( 370 – 410 m) du barrage lui-même. Si ces conditions étaient respectées, le puma est après le lâcher réfléchi depuis la surface de l'eau et a poursuivi une série de réflexions jusqu'à la chaussée (en sautant le long de l'eau comme un pétard), après avoir heurté le corps du barrage, a coulé et a explosé à un profondeur de 30 à 50 pieds (9 à 15 m), le souffle et la pression de l'eau puis le barrage s'est rompu. Le réglage du Lancaster a consisté à retirer la porte de la soute à bombes, à l'installation du bombardement de la charnière, du moteur hydraulique, que le couguar faisait tourner, on lui a aussi installé un télémètre spécial, qui permettait de faire tomber le cougar à un distance spécifiée de la paroi du barrage, la hauteur du lâcher du couguar a été obtenue en utilisant deux dans la soute à bombes de projecteurs déposés obliquement et une fois ces réflecteurs formés à la surface du barrage un point, j'ai connu bombardier, c'est-à-dire à la bonne hauteur. Le poids des bombes et de l'équipement, cependant causé, que ce Lancaster modifié a surchargé et a dû être démantelé la tourelle supérieure, quelques avions transportés dans le canon de la fente d'une mitrailleuse de calibre 7,7 mm. Ces avions du 18. avril 1943 ont été utilisés pour des attaques sur le barrage 617. escadron, le mois suivant ont utilisé ces bombes ont percé les barrages sur les rivières Mohne et Eder en Rhénanie, pour la destruction réussie des barrages allemands cette unité přezívána " les Dambusters".

Avro Lancaster ASR Mk.III – (Air Sea Rescue) était une version conçue pour le service de sauvetage maritime, un total de 120 Lancaster en 1945 a modifié l'usine Cunliffe Owen. Au royaume-uni, selon la loi le prêt-bail devait rendre aux états-unis les libérateurs qui servaient dans le Coastal Command. Les machines modifiées étaient équipées d'un puissant radar protilodním ASV (probablement du type ASV Mk.VII), qui avait une base dans le radar H2S et fonctionnait sur une longueur d'onde de 3 cm, sous le pumovnicí abrogé était suspendu le type de canot de sauvetage Airborne Lifeboat Mk .II, qui était, si nécessaire, projeté sur des parachutes.
Avro Lancaster GR Mk.III – Version (General Reconnaissance) pour les levés lointains, environ 100 Lancaster ASR Mk.III ont été modifiés dans cette version. Cela a été utilisé principalement pour protiponorkovému patrouiller et garder les routes maritimes.
Avro Lancaster MR Mk.3 - (Maritime Reconnaissance) - avion de reconnaissance maritime, c'était la version la plus ancienne du Lancaster, a cessé de voler jusqu'en 1953, date à laquelle ils ont été remplacés par des avions Avro Shakleton et le tout dernier avion a été retiré de les unités scolaires de la RAF jusqu'à l'automne 1956.

Avro Lancaster B Mk.IV

Cette version se composait de trois prototypes (PW925, PW929 et PW932), a obtenu les ailes de plus grande envergure, en même temps était le fuselage allongé, l'armement de deux paires de canons velkorážných, qui étaient équipés de la tourelle à deux canons Boulton Paul Type F sur la proue et la poupe de l'avion. Les unités d'entraînement étaient des moteurs Merlin 85 à haute altitude. Le premier avion a décollé le 9 juin 1944 et à partir d'août de la même année, ces avions ont été rebaptisés Avro Type 694 Lincoln B Mk.I.

Avro Lancaster B Mk.In

Cette version du Lancaster a été ajustée de la même manière que la version précédente, peut-être que seuls les moteurs devraient être du type Rolls-Royce Merlin 66 ou 68A, sa désignation a été changée en Avro Type 694 Lincoln B Mk.II.

Avro Lancaster B Mk.VI

Selon les spécifications du B.14/43 étaient en 1943 construit bombardier à haute altitude Lancaster. D'abord ont été construits avec trois machines de vérification et en 1944, il a été achevé six autres. Ces machines à haute altitude étaient propulsées par des moteurs de grande hauteur Rolls-Royce Merlin 85/87, qui, grâce à un compresseur efficace à double étage et à des compresseurs dvourychlostními, atteignent de bonnes performances même à de grandes altitudes opérationnelles. La puissance suprême de ce moteur était de 1 705 ch (1 271 kW) à une hauteur de 5 à 750 pi (1 753 m). Les moteurs, cependant, étaient difficiles à entretenir, leur fonctionnement synchronisé était également difficilement réglable et leur usure était beaucoup plus importante que celle du Merlinů standard. Des hélices ont été utilisées trojlisté. Ces avions n'ont été attribués qu'à quatre escadrons sélectionnés de la RAF, il s'agissait du 7., 83., 405. et 635. escadron. Les bombardiers ont été en service opérationnel odlehčeny de la tourelle et n'ont maintenu que la tour arrière. The aircraft were fitted with the first three of these and they have served as a marker bombers (Pathfinders). These aircraft were from combat deployment withdrawn in November 1944, but were obsolete as the flying lab.

Avro Lancaster B Mk.VII

In April 1945, took off first. A total of was built 180 aircraft at the company Austin Motor Corporation Ltd. in Longbridge. These aircraft carried as well as the canadian "dozens of" top gun turret Martin 250CE 23A, the tower was also moved forward, so as it was near the canadian Lancaster, the rear tower type FN-20A was replaced by the towers of the FN-82, which was also a pair of půlpalcových machine guns.
Avro Lancaster B Mk.VII FE
The vast majority of aircraft of this version was completed in the execution of the FE, i.e. for the struggle against Japan in the framework of the units of Tiger Force. Completely standard was to the bomb bay installed additional fuel tank with a volume of 400 UK gal. In order to extend the range of Lancaster tests are carried out with additional fuel tanks supported on the back of the aircraft, these tanks have a volume of 1 200 UK gal (5 455 l) and larger with a volume of 1 500 UK gal (6 819 l), the chassis of these experimental machines had to be amplified. Approximately fifty aircraft were for the lack of u.s. gun turrets completed as a "leader" with the dorsal with the british turret FN-50 and machine guns Browning caliber 7.7 mm. Anti-japanese aircraft practically not enough to intervene in the fighting.

Avro Lancaster B Mk.X

In 1943 she was at the canadian company Victory Aircraft Ltd. in Side run license serial production of the Lancaster marked with the roman numeral X. This machine was basically a modified Lancaster B Mk.III, powered by the was the engines of the Packard Merlin 38. The difference with the british engines represented the installation of the top turret of the type of Martin 250CE 23A, this tower was fitted with a pair of active velkorážných guns Browning M2 12.7 mm caliber. Compared to the british towers Frazer-Nash FN-50 was this tower shifted by 2 200 mm forward. Thus armed were flying the canadian Lancaster in domestic units, since September 1943, received "dozens" to England, where it formed the armament of the canadian squadrons, and there were quite often replaced with american towers Martin towers by the british with the usual armament of two machine guns Browning Mk.II, caliber 7.7 mm. A total of was built 430 aircraft.
After the war was made several specific adjustments:
Avro Lancaster Mk.10 AR – Arctic Reconnaissance – additional radar and camera equipment, intended for service in cold weather.
Avro Lancaster Mk.10 BR – Bomber Reconnaissance - bomber/ reconnaissance machine.
Avro Lancaster Mk.10 DC – Drone Carring – was designed to carry and control two unmanned target letounků. Aircraft were carried under the wings.
Avro Lancaster Mk.10 MR. – Maritime Reconnaissance - maritime reconnaissance aircraft
Avro Lancaster Mk.10 N – Navigation – aircraft designed for the training of navigators
Avro Lancaster Mk.10 – Orenda – one aircraft merged for testing the jet engines of the Avro Orenda
Avro Lancaster Mk.10 P – Photografic – was adjusted to 9 aircraft for cartographic imaging.
Avro Lancaster Mk.10 – Standard – after the war preserved the aircraft, several were handed over to museums.
Avro Lancaster Mk.10 SR – Sea Rescue – eight aircraft served in the marine rescue services.
Avro Lancaster Mk.10 U – Unmodified – unmodified stored aircraft.
Avro Lancaster Mk.10 PP – 6 aircraft was demilitarizováno and served as a transport aircraft for 10 passengers in the company Trans Canada Airlines.
In Canada served three aircraft Lancaster until 1964.

Experimental defensive weapons

Machine Guns Browning Mk.II was certainly an excellent weapon, able to target literally fill in the amount of projectiles, you should a little weight and also a small range. The enemy fighters launched their fire on the much greater distance and shots from their cannons had a strong destructive effect. Therefore, began to be Lancaster to the end of the war equipped with missile turrets with a pair of půlpalcových machine guns in both the dorsal and tail turret. Types of these towers have been described in the preceding text. In 1943 she was on a few machines tested the top turret the FN-79 with a pair of Hispano cannons, caliber 20 mm, tower with cannons and a stock of ammunition should have a much higher weight than the original tower with a pair of Browningů and so could be mounted only in the center of gravity of the aeroplane. The following year was one specimen of Lancaster tested the american rear turret fy Emerson Electric Company originating from Liberatoru. This year has been tested also the dorsal turret of Bristol B.30, again fitted with a pair of dvacetimilimetrových of the Hispano cannons. Cancelled project was the installation of two shooting remote-controlled gun turrets fy Boulton-Paul, these towers were on the back and on the belly of the Lancaster, and each was fitted again by a pair of Hispanek.

A bomb armament

Lancaster inherited from his predecessors Manchester a large bomb bay and this made it possible to machine the first production series of the hang of the cougar HC (High Capacity) "Cookie." about the weight of 4 000 lb (1 814,4 kg), and before long they were on the Lancaster installed the bulging doors of the bomb bay, the space was enlarged in the bomb bay about 30% of the and to such a bomb bay, it was possible to hang up even more of the cougar "Super - Cookie", first about the weight of 8 000 lb (3 628,8 kg) and later even 12 000 lb (5 433,2 kg) "Blockbuster". These larger bombs have arisen through the connection of the original "Cookie", connected to the cylindrical part of the pum for yourself. These bombs were thin-walled, used to devastating effect pressure waves that jarred the walls of residential houses and also destroyed the roof of a residential home, the goal was subsequently backfilled a large amount of incendiary pumiček and you subsequently zapalovaly already uncovered the interior of the home. For the sake of completeness, there was still the puma HC weighing 2 000 lb (907,2 kg).
SMC - Small Bomb Container it was a box, into which were hung little incendiary bombs, in a container was suspended 234 small hexagonal bombs weighing about 4 lbs (1,81 kg), or 24 larger weighing 30 lb (13.6 kg). The body of this little cubs were of an electron and a petrol filling formed thermite, burning time was about 10 minutes at a temperature of combustion of around 2 400° C.
Cougars MC – Medium-Capacity (tříštivotrhavé) were used in these weights 500 lb (226,8 kg) 1 000 lb (453,6 kg) and 4,000 lb.
Cougars GP – Genaral Purpose – (universal tříštivotrhavé) weight category 250 lb (113,4 kg) 500 lb to 1 000 lb 1 900 lb (826 kg) and 4,000 lb. The british often these cougars hang time-release – this allowed to set up deferred the explosion until about 144 hours, make it more difficult so firefighters and first responders for their work.
Cougars SAP - Semi Armour Peircing – (full metal jacket with trhavým effect) of a weight of 500 lb have been svrhávány e.g. on submarines in bases
Puma AP Armour Piercing (ap) on the weights 1 600 lb (725,7 kg) and 2,000 lb.
anti-Ship air mines Type And Mk.14 the weight 1 000 lb or 1 850 lb (838,1 kg) were dropped using a parachute.
anti-Submarine depth charges DC – the Depth Charges on the weights 250 and 500 lb.

The composition of the armament was for bomber units of the RAF standardized, for example a few weapons groups:
"Arson" (arson attack) - into the bowels of Lancaster was suspended 14 SBC containers with small incendiary bombs, the total number of bore 3 304 pcs.
"Abnormal" – 14 tisícilibrových tříštivotrhavých pum (many with a few hours delayed hit), attacks on industrial facilities, shipyards and transport knots.
"Plumduff" – 1x čtyřtisícilibrová "Cookie", 3x tisíciliberní GP bombs and 6 x SBC with containers 1 416 incendiary bombs.
"Plumduff-Plus" - 1x osmitisícilibrová "Super-Cookie" and 6 pětisetlibrových GP bombs. The attacks on the city.
"Usual" (usual) - 1x čtyřtisícilibrová "Cookie" and 12 SBC containers with 2 832 incendiary bombs, the target was again a German city.
"Gardening" (gardening) – 6 anti-ship mines svrhované parachute, each weighing 1 850 lb, mining navigational routes, channels and estuaries.

Navigation, radar and other electronic gear

System Gee
It was used from 1942 until the end of the war, the foundation was pulse broadcast ground stations in Great Britain, in bombers was the receiver and oscillator, which accurately determine the difference in timing of the two signals, the advantage of this system was passive income, the aircraft thus could not be detected, the disadvantage was the possibility of a signal interrupt, which the Germans very often, and they did successfully. The accuracy of the guidance on target was in the order of hundreds of meters, and the signals can be used an unlimited number of aircraft.

Oboe
Navigation system Gee was suitable for navigation, but its accuracy was not sufficient for the guidance of the goal, so it was possible to bomb without a direct line of sight. Such bombing has allowed the system Oboe, which was formed by two ground stations named "Cat" and "Mouse". These stations were distant from each other and sending their signals - pulses 133x per second, this frequency was according to the needs shortened or extended. The plane flew around the perimeter of the circle and received signals returning stations, there have been signals evaluated using a large oscillators and for the pilot was broadcast the modified signal in morse code, who informed him about the course, at the moment of dump of bombs sent the station "Mouse" signal in the form of five dots and a single comma. The plane was throughout the flight under the control of the two stations and consequently the main disadvantage of this system – could use it only one bomber - značkař. A fairly complicated switching, it was possible to suddenly navigate a maximum of 10-12 aircraft. Usually it used a light bombers Mosquito. The Lancaster was used less often. The range was 450 miles from the transmitters and the accuracy was reportedly 16 m!

the System of the Gee-H
It was a revamped navigation system Gee, this system was used from November 1943 until the post-war years. The foundation of the activity was to determine the angle and distance from the radio stations in the Uk. The accuracy was less than what was system of the Oboe, but the advantage was that it suddenly could use up to 80 aircraft, the accuracy was about 150 yards (137 m) at a distance of 300 miles (483 km). The germans did this system often disturb. Aircraft that used this system, were marked with two yellow stripes on the SOP.

Radar detector H2S
This navigation system has been used since 1943 and also until the end of the war, but other versions of this radar have been used also in the Falklands war (1982). The official designation was TR3159 (H2S Mk. I / ASV VIB) or TR3191 (H2S Mk. II), First radar worked on a wavelength of 9.1 cm (3 GHz) and later in the zone of 3 cm (10 GHz). Next to the navigation allow for a fairly precise target for the bombing, the accuracy was dependent on the ruggedness of the terrain. A radar scanner was mounted under the fuselage behind the bomb bay and was placed under the polokapkovitým cover with Perspexu. The maximum range for navigation was about 150 km, in practice it used a lower power and radar had a range of about 50 km, for the target was a range of about 15 km. Precision bombing is very depended of experience servicing radar equipment, the downside was that it was an active radar system, and the German night fighters were to broadcast this radar zeroing in radar detector FuG 350 Naxos, therefore it is applied only in short pulses.

Fishpond
An extended feature of the radar H2S, the auxiliary screen can display the incoming enemy fighters, the downside was that these machines it was possible to detect only under the plane.

Monica
Warning radar, which was helping to guard the space behind the bomber, his presence gives us a small dipole aerial under the rear gun turret, the range was 0.9 to 6.4 km. The germans, however, managed to capture this radar, he was quickly recognized its purpose and was followed by the rapid formation of a passive receiver the FuG 227 Flensburg, which were from the spring of 1944 enticed on the wavelength of the radar Monica German night fighters. The british these radars have stopped using it since the second half of 1944 after they 13. July managed to get one undamaged night fighter type of the Junkers Ju 88 G-1 from the 7. Staffel/ NJG with a homing device Flensburg.

Boozer
It was a detector that was using optical signaling crew of the aeroplane to convey the fact that the recorded activity of the German ground radars Wurzburg-Reise and later aviation radar FuG 202 Lichtenstein B / C and FuG 212 Lichtenstein C-1. However, in practice, this detector too did not work, because the space over Germany was already contaminated by radio signals so that the detector could not distinguish the broadcast referred to radars and very often reported false alarms.

the Village Inn (Automatic Gun-Laying Turret)
Gunnery radar, which allowed defensive fire from the rear turret without the visibility of targets at a distance of 0.9 – 1.3 km. The presence of a radar gun is distinguished by the less rounded cover under the rear gun turret, the radar detector, however, distinguish own and foreign aircraft, therefore, it was often supplemented with detectors of infrared radiation and Lancaster got into the bow of infrared spotlights.

Airborne Cigar (ABC)
It was a specialized jamming equipment, which was composed of three antennas with a length of 7 ft (2 100 mm). In the fuselage jamming the Lancaster had a post another member of the crew who spoke German and it's been linked with the wavelength of the ground controllers and night fighters made false statements and information. Lancaster with this device were in a state 101. the squadron and had a significant loss, because their broadcast is enabled to detect and to guide them to the German fighters. This system was used from 1943 until the end of the war in Europe.

Identification Friend or Foe
On Lancasterech were installed different sets of transponders IFF including Mk.II and Mk.III, this device is protected against the possibility of acquiring the enemy with explosives, which exploded during an emergency landing, or the impact of the bomber on the ground.

Jammers
Tinsel - it was a jamming device, which worked in the VHF band and interfere with the frequency that they used to use ground guidance stations, and interceptors of the Luftwaffe.
Mandrel - was jammer specialized for ground-based radars Freya.
Airborne Grocer – system interference of the airborne radar FuG 202 and FuG 212.
Jost – was focused on the radars of anti-aircraft artillery

Attractions of production

One plain, but airworthy Lancaster cost an average of 58 974 pounds sterling, his other equipment, i.e. weapons, radio receiver and transmitter, IFF, radar, guidance system jammers and bomb sight increased his price up to 120 000 pounds sterling. For the production of a single aircraft, without armament, equipment and engines were needed 35 000 man-hours.
The entire production from the year 1941 was driving a group called Lancaster Produktion Group, its activity was a logistical miracle, to coordinate activity and produce not only end-suppliers, which were the following factories:
And.In. Roe & Co. Ltd.
Austin Motors Limited
Fairey Aviatin Company, Ltd.
Metropolitan Vickers
Sir W. G. Armstrong Whitworth Aircraft Ltd.
Vickers Armstrong
Victory Aircraft Limited
In the production of parts, components and units have participated and several thousand small or the larger manufacturers, it was necessary to secure the production and transport of essential parts, their assembly into groups and units until after their final assembly, it all complicated the war, German air raids, congested transport, lack of skilled workers etc.


The end of the war in Europe was the headquarters of Bomber Command in the arsenal of about 2 000 Lancasters with 57 squadron (a total of 60 squadrons, but 3 squadron were the end of the war rearmed or reorganized), from this number was 43 squadrons of the british, 14 squadrons of canadian and 3 squadrons were australian. Lancaster conducted a total of 156 308 combat sorties, during which toppled 618 379 tons of bombs (63,8% of the total tonnage svrženými aircraft Bomber Commandu) and 51 316 106 of incendiary bombs, in addition, lay 12 733 mines and also 6 000 tons of food were dropped in April and may to the starving Dutch. One more big event osádkám Lancaster did, in the hulls of Lancaster in the part of operation Exodus, returned home 74 178 prisoners of war. During these events consumed 103 659 000 liters of gasoline.
The total was made 7 377 Lancaster, of this amount was 3 345 aircraft lost by the enemy. To this must be added further losses, that Lancaster suffered in non-combat activities, the Total loss is then close to heading 3 800 aircraft. The life of Lancaster was, on average, two weeks of combat flights over Europe.
One fairly major drawback Lancaster had – hatches inside the hulls were narrow and in the case that it was the crew forced the plane to make an emergency exit, do not always have succeeded to all of its members.


Avro Lancaster under Construction - History

Now under restoration, Lancaster KB 882 will be completely rebuilt over the next several years. She will be revealed in her full glory during the 100th Anniversary of the RCAF celebrations in 2024.

KB882 Update: January 2018

After the successful move of the Lancaster KB882 from Edmundston, NB in October 2017, the NAFMC immediately began our detailed planning

Histoire

Avro Lancaster KB 882 was built in November 1944 by Victory Aircraft Ltd in Malton, ON — one of 430 Mk. 10 Lancasters built under licence in Canada. Ferried to England in March 1945, it was taken on strength by 428 “Ghost” Squadron, 6 Bomber Group and based at Middleton St. George, Yorkshire. Wearing the Squadron code NA-R, it flew 11 combat missions prior to the end of hostilities in Europe. KB 882 returned to Canada in June 1945 as it was destined to become part of “Tiger Force”, Canada’s contribution to the air war in the Pacific. The war ended prior to deployment and KB 882 was placed in storage at MacLeod, Alberta.

In 1956, KB 882 was taken out of storage, extensively modified and eventually delivered to 408 “Goose” Squadron at RCAF Station Rockcliffe, Ontario a little more than 12 years since its last operational mission. The most notable modification to KB 882 was to Mk 10 AR (Area Reconnaissance) configuration with included a 40-inch extension ahead of the cockpit in order to house the additional camera and RADAR installations. For the next 8 years, KB 882 flew a wide variety of photo mapping, intelligence gathering, and photo reconnaissance missions including the surveillance of numerous Soviet ice stations. It was also tasked to conduct photo and intelligence gathering during the Cuban Missile Crisis in October of 1962.

Struck off strength in 1964, KB 882 was bought by the City of Edmundston, New Brunswick and placed on static display at the local airport.

In 2017, after more than 50 proud years on display, Lancaster KB 882 moved to its new home at the National Air Force Museum of Canada in Trenton, Ontario.


Avro Lancaster under Construction - History

Date:22-MAY-1944
Temps:02:04 LT
Taper:
Avro Lancaster Mk III
Opérateur propriétaire:166 Squadron Royal Air Force (166 Sqn RAF)
Inscription: ND579
MSN : AS-M
Décès :Fatalities: 5 / Occupants: 7
Dommages à l'avion : Annulé (endommagé au-delà de toute réparation)
Emplacement:North Sea (now reclaimed area Maasvlakte), Rotterdam, Zuid-Holland - Netherlands
Phase: Combat
La nature:Militaire
Aéroport de départ:RAF Kirmington
Récit:
Takeoff at 22:30 hrs for a bombing operation against Duisburg, Germany.

Homeward-bound, the aircraft was intercepted and shot down by night fighter pilot Hauptmann Martin Drewes of the Stab III./NJG 1, who had taken off from Leeuwarden airfield at 00:09 hrs, in a Bf 110 G-4.
ND579 came down in the North Sea, into the area of todays Maasvlakte , the newest reclaimed land/harbour section of Rotterdam-Seaside, named Yangtzehaven (near Hook of Holland), in the Province of Zuid-Holland. Some remains of the aircraft were recovered/ dredged away from the new harbour basin whilst under construction, in June 1971, by the Recovery Unit of the Royal Dutch Air Force. The rest of the aircraft is still at the location, under meters of sand of the fuel tanker terminal, or into the bottom of the harbour basin (at Yangtze Harbour)

Five of the seven crew were killed:

Pilot Officer J. W. Reilly - Pilot - survived injured, taken PoW - taken to hospital first then Stalag Luft III Sagan (Poland)
Sgt. D. Dickson - Flight Engineer - buried Brielle
Flt. Sgt. L. C. Clutterbuck - Navigator - buried Hoek van Holland
Flg. Off. P. Pochaillo - Bomb Aimer - evaded back to England, died 21/5/2016.
Sgt. T. J. Meehan - Wireless Op. - buried Hoek van Holland
Sgt. W. B. Rankin - Mid Upper Gunner - buried Den Haag-Westduin
Sgt. A. Patmore - Rear Gunner - reburied Bergen op Zoom 1971

Sgt. Patmore was discovered in the wreckage of ND579 where it crashed, when it was disturbed by construction work in June 1971. Hence his re-burial at Bergen op Zoom