Ténacité PG-71 - Histoire

Ténacité PG-71 - Histoire

Ténacité

(PG-71 : dp. 925, 1. 205'2", b. 33'0" dr. 16'3" (moyenne) ;
s. 16,5 k. (tl.); cpl. 87 ; une. 1 4", 1 3'; cl. Tentatrice)

Le HMS Candyfuft (K.09), une corvette de classe "Flower", a été mis à l'eau en 1940 à Grangemouth, en Écosse, par la Grangemouth Dry Dock Co., lancé le 8 juillet 1940 ; et commandé dans la Royal Navy peu de temps après. La Marine des États-Unis l'a acquise le 4 mars 1942 en vertu d'un bail de prêt inversé; rebaptisé sa ténacité (PG 71); et la place en commission à New York le 11 juin 1942.

Après avoir servi dans les Caraïbes sous le commandement du Caribbean Sea Frontier, le Tenacitp a été transféré début septembre à la Force de l'Atlantique Sud du vice-amiral Ingram, rebaptisée plus tard 4e Flotte. Elle est arrivée à Trinidad, dans les Antilles britanniques, le 7 septembre et, pendant les 17 mois suivants, a sillonné les eaux le long de la côte du Brésil en escortant des convois vers divers ports brésiliens, notamment Recife et Bahia.

À la fin de janvier 1944, la canonnière a été détachée de la 4e flotte, a quitté Trinidad et s'est dirigée vers le nord jusqu'à Charleston, Caroline du Sud. Elle a quitté ce port le 24 mars et a navigué vers le nord pour servir dans l'Atlantique nord-ouest. Tenacity se rendit à Boston le 28 mars et rejoignit la Task Force 24, une force de surface qui patrouillait et escortait les navires entre les ports dans les eaux de Boston à l'ouest et du Groenland à l'est. Pour le reste de son service naval, Tenacity a visité des ports tels qu'Argentia et St. Johns à Terre-Neuve Grondal et Narsarssuak au Groenland, et Boston Mass. patrouilles contre les sous-marins.

Avec la fin de la guerre en Europe le 9 mai 1945, la ténacité n'était plus nécessaire pour combattre les sous-marins dans l'Atlantique. Étant donné que les navires de ce type n'étaient pas la variété nécessaire dans la guerre qui était encore menée contre le Japon, il a été déterminé que le Tenacity et ses sisterships devraient être renvoyés en Grande-Bretagne. Elle a quitté le port de Boston pour la dernière fois le 1 août et, après un bref arrêt à Ponta Delgada aux Açores, est arrivée en Angleterre le 14 août. Tenacity a été mis hors service le 22 août et transféré en Grande-Bretagne quatre jours plus tard. Son nom a été rayé de la liste de la Marine le 17 septembre 1945.


HMS Candytuft (M09)

Alus luovutettiin 1942 Yhdysvaltain laivastolle, joka nimesi aluksen USS Tenacityksi.

Yhdysvaltain laivasto vastaanotti aluksen 4. maaliskuuta 1942 nimeten sen USS Tenacityksi. Alus otettiin palvelukseen 11. kesäkuuta New Yorkissa. Palveltuaan Karibialla alus siirrettiin syyskuun alussa Etelä-Atlantille sijoitettuun osastoon, joka myöhemmin nimettiin Yhdysvaltain 4. laivastoksi. Alus saapui 7. syyskuuta Brittiläiseen Länsi-Intiaan Trinidadiin, missä se oli seuraavat 17 kuukautta. Alus suojasi saattueita Länsi-Intiasta Brasilian rannikolle erityisesti Recifeen ja Bahiaan. [2]

Alus vapautui tammikuun 1944 lopulla 4. laivastosta, jolloin se lähti Trinidadista Charlestoniin. Alus jatkoi matkaansa pohjoiseen 24. maaliskuuta palvellakseen Luoteis-Atlantilla ja se oli Bostonissa 28. maaliskuuta. Alus liittyi TF 24:ään, jonka tehtävänä oli suojata Bostonin ja Grönlannin välillä saattueita. [2]

Euroopan sotatoimien päätyttyä 9. toukokuuta 1945 aluksen tarve Atlantilla päättyi. Alus lähti Bostonista 1. elokuuta ja vierailtuaan Ponta Delgadassa Azoreilla alus saapui Britteinsaarille 14. elokuuta. Alus poistettiin Yhdysvaltain laivastosta 22. elokuuta ja se palautettiin Britannian kuninkaalliselle laivastolle neljä päivää myöhemmin. [2]

Alus myytiin 1947 Kiinaan ja uusi omistaja nimesi sen Gueule Hwaksi. [3]


Contenu

Initialement, le président Gerald Ford a annulé la commande du CVN-71 en 1976 et a remplacé deux porte-avions conventionnels de taille moyenne de type CVV qui devaient exploiter des avions V/STOL. La conception T-CBL existante a constitué la base du nouveau CVV, servant de remplacement pour le vieillissement À mi-chemintransporteurs de classe -, tout en étant capable d'exploiter tous les avions de transport conventionnels existants. Cette capacité à exploiter des avions conventionnels s'est avérée importante car les chasseurs supersoniques V/STOL espérés ne se sont pas concrétisés à l'époque. En tout état de cause, la construction du transporteur de taille moyenne CVV proposé n'a jamais eu lieu. [4] [5]

L'autorisation du CVN-71 a encore été retardée lorsque le président Jimmy Carter a opposé son veto au projet de loi d'autorisation du ministère de la Défense de l'exercice 1979 en raison de l'inclusion de ce Nimitz-supercarrier nucléaire de classe dans le programme de construction navale de la Marine. [5] [6] À la suite de la crise des otages en Iran, qui a nécessité le déploiement accru de groupes aéronavals américains dans l'océan Indien, le président Carter a renversé sa position sur Nimitzsupercarriers nucléaires de classe -, et le CVN-71 a ensuite été autorisé en vertu du projet de loi d'autorisation de l'année fiscale 1980 pour le département américain de la Défense. [6]

Théodore Roosevelt a été le premier porte-avions à être assemblé à l'aide d'une construction modulaire, dans laquelle de grands modules sont construits indépendamment dans des zones "de pose", avant d'être hissés en place et soudés ensemble. Construction modulaire, rendue possible grâce à l'utilisation d'un énorme portique capable de soulever 900 tonnes, écourté de 16 mois Théodore Roosevelt ' s temps de construction, et la technique a été utilisée sur tous les porte-avions depuis. Théodore Roosevelt et celles Nimitz-les navires de classe achevés après elle ont de légères différences structurelles par rapport aux porte-avions précédents (USS Nimitz, USS Dwight D. Eisenhower, et USS Carl Vinson) et une meilleure protection pour le stockage des munitions dans ses magasins. [7]

Théodore Roosevelt L'histoire de ' s a commencé le 30 septembre 1980, lorsqu'un contrat a été attribué pour le « Hull 624D » à Newport News Shipbuilding. Sa quille a été posée le 31 octobre 1981, le secrétaire à la Défense Caspar Weinberger initiant la première soudure. Le 3 novembre 1981, le secrétaire à la Marine John F. Lehman a annoncé que le porte-avions porterait le nom de Theodore Roosevelt. L'unité de pré-mise en service (PCU) du navire a été formée en février 1984, avec le capitaine Paul W. Parcells nommé commandant. Le 27 octobre 1984, le navire a été officiellement baptisé par Mme Barbara Lehman, épouse du secrétaire Lehman. Le 25 octobre 1986, Théodore Roosevelt a été commissionné au service actif à Newport News. [8]

Premier déploiement

Après les essais en mer et les bilans de pré-déploiement, Théodore Roosevelt a commencé son premier déploiement le 30 décembre 1988 avec Carrier Air Wing Eight (CVW-8) embarqué. Le navire a patrouillé la mer Méditerranée avant de revenir le 30 juin 1989. Le 20 mars 1990, le commandant de la Naval Air Force US Atlantic Fleet lui a décerné le Battle "E". citation requise ]

Années 90

Le 28 décembre 1990, Théodore Roosevelt et CVW-8 déployés pour l'opération Desert Shield, arrivant dans le golfe Persique le 16 janvier 1991. Avec le début de l'opération Desert Storm le 15 janvier 1991, Théodore Roosevelt a commencé les opérations de combat en survolant finalement plus de 4 200 sorties, plus que tout autre porte-avions, et en larguant plus de 4 800 000 livres (2 177 243,4 kg) de munitions avant le cessez-le-feu le 28 février. [1]

Lorsque les forces irakiennes se sont retournées contre les Kurdes, Théodore Roosevelt et CVW-8 ont été parmi les premières forces de la coalition dans l'opération Provide Comfort, volant des patrouilles au-dessus du nord de l'Irak. Après un déploiement de 189 jours, dont 176 jours en mer, Théodore Roosevelt est revenu à Norfolk le 28 juin 1991. Le 14 février 1992, le navire a remporté sa deuxième bataille "E". Cela a été suivi par l'attribution de la Battenberg Cup pour 1991 en tant que premier navire de la flotte de l'Atlantique. [9]

Théodore Roosevelt a commencé son troisième déploiement le 11 mars 1993, de nouveau avec CVW-8 embarqué. Un groupe de travail spécial air-sol marin (SPMAGTF) ​​a également été embarqué dans un test du concept d'embarquement d'une force marine polyvalente dans un porte-avions. Alors que le navire se trouvait encore dans la zone d'opérations de Virginia Capes, le président Bill Clinton a volé à bord pendant plusieurs heures pour sa première visite sur un navire de la marine américaine. [9] Théodore Roosevelt exploité dans l'Adriatique alors que les avions CVW-8 ont imposé l'opération Deny Flight dans la zone d'exclusion aérienne des États-Unis au-dessus de la Bosnie. En juin, en route vers sa deuxième escale au port, Théodore Roosevelt a reçu l'ordre à la place de transiter par le canal de Suez en route vers la mer Rouge pour participer à l'opération Southern Watch, faisant respecter la zone d'exclusion aérienne au-dessus de l'Irak. Déployé pendant 184 jours, Théodore Roosevelt a passé 169 jours en route avant de revenir en septembre 1993. Pour les réalisations de son équipage, le navire a reçu sa deuxième Mention élogieuse d'unité méritoire. [ citation requise ]

De novembre 1993 à avril 1994, Théodore Roosevelt a mené une sélection de disponibilité restreinte (SRA) au chantier naval de Norfolk (NNSY), achevée avant la date prévue. Le 10 mars 1994, Théodore Roosevelt a reçu son troisième Battle "E". Puis le 3 juin, Théodore Roosevelt a reçu sa deuxième Battenberg Cup en tant que meilleur navire de la flotte de l'Atlantique. [ citation requise ]

Théodore Roosevelt et CVW-8 ont commencé leur quatrième déploiement en mars 1995, opérant dans la mer Rouge à l'appui de l'opération Southern Watch sur l'Irak, et des opérations Deny Flight et Sharp Guard dans le ciel de Bosnie et dans les zones d'opération de l'Adriatique. Deny Flight est devenu l'opération Deliberate Force, alors que l'avion CVW-8 menait les frappes de l'OTAN contre des cibles stratégiques des Serbes de Bosnie en Bosnie-Herzégovine. Les Théodore Roosevelt Le groupement tactique est retourné à Norfolk, en Virginie, en septembre 1995 et a reçu la mention élogieuse de l'unité de la Marine pour ses opérations en Bosnie. [9]

Le 14 octobre 1996, Théodore Roosevelt est entré en collision avec l'USS Golfe de Leyte, une Ticonderoga-classe croiseur lance-missiles, tout en menant des opérations au large des côtes de la Caroline du Nord. L'incident s'est produit alors que le transporteur, sans avertissement préalable, a inversé ses moteurs alors qu'il Golfe de Leyte était derrière elle et est entré en collision avec la proue du croiseur. Aucune blessure n'a été signalée, [10] mais Théodore Roosevelt a subi plus de 7 millions de dollars de dommages à sa poupe, tandis que les dommages à Golfe de Leyte l'arc ont été évalués à 2 millions de dollars. [11]

Théodore Roosevelt déployé pour son cinquième déploiement le 25 novembre 1996, avec CVW-3 embarqué, à l'appui de l'opération Southern Watch dans la Méditerranée et le golfe Persique. Le navire est revenu du déploiement en mai 1997. Le 8 juillet 1997, Théodore Roosevelt est entré dans le chantier naval de Newport News pour une cale sèche prolongée d'un an et une disponibilité restreinte sélectionnée (EDSRA), sa première révision majeure depuis sa mise en service. Théodore Roosevelt est retournée à son port d'attache de la base navale de Norfolk le 2 juillet 1998. [ citation requise ]

Du 1er février au 4 mars 1999 Théodore Roosevelt participé à l'exercice JTFEX / TMDI99 avec la marine brésilienne et plusieurs marines de l'OTAN. Pendant l'exercice, Théodore Roosevelt a été simulé, [12] avec huit autres navires américains, dont beaucoup étaient les escortes du porte-avions, par le sous-marin HNLMS Morse de la Marine royale néerlandaise. [ citation requise ]

Théodore Roosevelt a commencé son sixième déploiement le 26 mars 1999 avec CVW-8 embarqué. Ils ont été immédiatement appelés au service dans la mer Ionienne pour soutenir l'opération Allied Force de l'OTAN. Théodore Roosevelt et l'avion CVW-8 a mené des frappes aériennes pendant deux mois dans le ciel du Kosovo contre les positions serbes. Théodore Roosevelt et CVW-8 ont ensuite été dépêchés pour soutenir l'opération Southern Watch, faisant respecter la "zone d'exclusion aérienne" au-dessus du sud de l'Irak. Théodore Roosevelt est retournée à son port d'attache de Norfolk, Virginie, le 24 septembre 1999. [ citation requise ]

Années 2000

Le 10 janvier 2000, Théodore Roosevelt est entré dans une disponibilité incrémentielle planifiée (PIA) au chantier naval de Norfolk, à Portsmouth, en Virginie, pour une période de maintenance de six mois. [ citation requise ]

Après les attentats du 11 septembre, Théodore Roosevelt a commencé son septième déploiement le 19 septembre 2001 avec Carrier Air Wing One (CVW-1). Le 15 octobre 2001, Théodore Roosevelt et CVW-1 est entré dans la mer d'Arabie du Nord, rejoignant le déjà présent Entreprise et Carl Vinson dans la conduite d'attaques contre al-Qaïda en Afghanistan pour l'opération Enduring Freedom. [13] Entre le départ de Norfolk le 19 septembre 2001 et l'arrivée à Bahreïn pour un appel à la liberté le 27 février 2002, Théodore Roosevelt passé 160 jours consécutifs en mer, battant le record de la plus longue période en cours depuis la Seconde Guerre mondiale. [14] Théodore Roosevelt est revenu à son port d'attache le 27 mars 2002 et a reçu la Mention élogieuse de l'Unité de la Marine, la Coupe Battenberg 2001 et la Bataille 2001 "E". [15] D'avril à octobre 2002, Théodore Roosevelt a mené une période de maintenance de la disponibilité incrémentielle planifiée au chantier naval de Norfolk. [ citation requise ]

Théodore Roosevelt a débuté le 6 janvier pour une période d'entraînement d'un mois dans la zone d'opération de Porto Rico. Vers la fin janvier, Théodore Roosevelt reçu l'ordre de traverser l'Atlantique jusqu'à la mer Méditerranée. Strike Fighter Squadron 201, basé à Naval Air Station Naval Air Station Joint Reserve Base Fort Worth, Texas, a reçu l'ordre de servir en tant qu'unité de Carrier Air Wing (CVW) 8, le premier escadron de la Réserve navale à se déployer à bord d'un porte-avions depuis la guerre de Corée. [16] Théodore Roosevelt arrivé en station en Méditerranée orientale en février. Le 22 mars 2003 Théodore Roosevelt, avec USS Harry S. Truman, a commencé à lancer des frappes aériennes en Irak à l'appui de l'opération Iraqi Freedom. [17] Théodore Roosevelt rentré chez lui le 26 mai et a reçu la mention élogieuse d'unité méritoire, la citation d'unité de la marine et la médaille expéditionnaire de la guerre mondiale contre le terrorisme.

Le 19 février 2004, Théodore Roosevelt est entré dans une disponibilité incrémentielle planifiée à quai (DPIA) de dix mois à NNSY à Portsmouth. [18] Les principaux systèmes révisés comprenaient les systèmes à courant alternatif, les systèmes à vapeur et CHT (eaux usées), les systèmes 1MC (annonces), les suites de communication, de navigation et de détection, les révisions des ascenseurs d'armes, le remplacement des hélices, le nettoyage et la peinture de la coque et le remplacement des vannes de mer. Théodore Roosevelt est sorti de la cale sèche en août et a terminé la disponibilité de maintenance le 17 décembre 2004. [19]

Le 1er septembre 2005, Théodore Roosevelt déployé avec CVW-8 embarqué pour une mission de routine de six mois dans le golfe Persique à l'appui de l'opération Iraqi Freedom (OIF), [20] transitant par le canal de Suez le 27 septembre [21] et lançant des missions OIF commençant le 6 octobre. [22] Ce déploiement était la dernière croisière du F-14 Tomcat avant sa retraite en 2006. Théodore Roosevelt transporté deux escadrons Tomcat, VF-31 (Tomcatters) et VF-213 (Black Lions). [23] Théodore Roosevelt rentré au port d'attache le 11 mars 2006. Peu après cette croisière, Théodore Roosevelt a remporté le "Jig Dog" Ramage Carrier et Carrier Air Wing Operational Excellence Award, qui est un prix à l'échelle de la Marine qui est sélectionné conjointement par Type Commanders (TYCOM) et est présenté à l'équipe Carrier/Air Wing avec la meilleure performance en tant que unité. [ citation requise ]

Le 7 mars 2007, Théodore Roosevelt a commencé une disponibilité incrémentielle planifiée (PIA) de neuf mois à Norfolk, qui a vu l'ajout de missiles RAM-116 parmi d'autres mises à niveau. [24] Le navire est revenu à la base navale de Norfolk le 28 novembre 2007. [ citation requise ]

CVW-8 et Théodore Roosevelt a participé à l'exercice de la Force opérationnelle interarmées 08-4 Operation Brimstone au large de la Caroline du Nord entre le 21 et le 31 juillet 2008. Le porte-avions britannique HMS Arche Royale, le navire d'assaut amphibie Iwo Jima avec les unités associées et la frégate brésilienne Greenhalgh et le sous-marin français Améthyste également participé à l'événement. [25]

Théodore Roosevelt a quitté Norfolk le 8 septembre 2008 pour un déploiement prévu au Moyen-Orient avec Carrier Air Wing Eight embarqué. [26] Le 4 octobre 2008, le navire s'est arrêté à Cape Town, en Afrique du Sud. Il s'agissait de la première visite au Cap d'un navire à propulsion nucléaire depuis le cargo allemand Otto Hahn dans les années 1970. [27] En raison du mauvais temps, environ la moitié de l'équipage du navire n'a pas pu débarquer en liberté. Une grande partie de l'équipage qui a débarqué n'a pas pu retourner à Théodore Roosevelt en raison du temps de plus en plus mauvais. L'équipage restant a été contraint de rester sur la jetée jusqu'au matin aux côtés du croiseur USS Monterey. Le navire a effectué quatre escales portuaires ultérieures à Jebel Ali, aux Émirats arabes unis, dont une pendant les vacances de Noël. CVW-8 et CVN-71 ont soutenu l'opération Enduring Freedom et effectué plus de 3 100 sorties et largué plus de 59 500 livres de munitions tout en fournissant un soutien aérien rapproché aux forces de la FIAS en Afghanistan. [ citation requise ]

Le 21 mars 2009, Théodore Roosevelt a été soulagé par Dwight D. Eisenhower. [28] Le transporteur est arrivé à Norfolk le 18 avril. [29] Le 26 août 2009, l'entrepreneur de défense Northrop Grumman s'est vu attribuer un contrat de 2,4 milliards de dollars pour le ravitaillement et la révision du complexe (RCOH) de Théodore Roosevelt dans son chantier naval de Newport News. [30]

Années 2010

Le 29 août 2013, Théodore Roosevelt est retourné à la base navale de Norfolk, en Virginie, pour terminer ses essais en mer post-révision qui ont conclu son RCOH à mi-vie de quatre ans. [31] Le 14 septembre 2013, Théodore Roosevelt obtenu avec succès la certification du poste de pilotage, ce qui impliquait d'effectuer un total de 160 atterrissages de porte-avions pendant les opérations de jour et de nuit. D'autres exercices de certification comprenaient le montage de la barricade d'urgence, les évolutions de la lutte contre les incendies dans le poste de pilotage et les opérations de crash et de sauvetage. [32] Le 17 septembre 2013, Théodore Roosevelt terminé son premier réapprovisionnement en cours depuis plus de quatre ans. [33]

Les essais en vol du X-47B se poursuivent à bord Théodore Roosevelt le 10 novembre 2013. Au cours de cette phase, l'environnement numérisé contrôlé par le porte-avions du X-47B a été testé, ce qui impliquait l'interface entre l'avion sans pilote et le personnel du porte-avions pendant le lancement, les opérations de vol et la récupération. L'environnement numérique offrait une flexibilité accrue et une sécurité accrue pour les opérations des transporteurs. [34]

Le 15 janvier 2014, la Marine a annoncé que Théodore Roosevelt Le port d'attache déménagerait à San Diego, remplaçant l'USS Ronald Reagan lorsqu'elle a déménagé au Japon en 2015 dans le cadre de la préparation de l'US Navy pour le ravitaillement prévu de l'USS George Washington. [35]

Le 4 mars 2015, lors d'un exercice d'entraînement au large de la Floride, Théodore Roosevelt a été simulé par le sous-marin de la marine française Saphir. [36]

Le 11 mars 2015,Théodore Roosevelt et Carrier Strike Group 12 ont quitté la base navale de Norfolk pour un tour du monde avec des déploiements dans les 5e, 6e et 7e flottes américaines dans le cadre du premier déploiement du groupe aéronaval de contrôle de tir intégré de la marine (NIFC-CA), avant d'arriver dans leur nouveau port d'attache de San Diego, en Californie. [37] [38]

Le 20 avril 2015, Théodore Roosevelt, avec le croiseur USS la Normandie, a été déployée au large des côtes du Yémen pour intercepter des cargaisons d'armes iraniennes présumées destinées aux rebelles houthis, qui sont engagés dans une guerre civile avec les forces gouvernementales yéménites. [39]

Début novembre 2015, Théodore Roosevelt avec le destroyer lance-missiles USS Lassen, a navigué vers la mer de Chine méridionale pour affirmer la liberté de navigation dans la zone revendiquée par la Chine. [40]

Théodore Roosevelt tiré dans son nouveau port d'attache à San Diego le 23 novembre 2015, achevant un déploiement au cours duquel il a fait le tour du monde. Le porte-avions a lancé 1 800 sorties contre des militants de l'État islamique en Irak et en Syrie dans le cadre de l'opération Inherent Resolve, totalisant 10 618 heures de vol et plus d'un million de livres de munitions utilisées via 1 085 munitions guidées. Carrier Strike Group 12 a parcouru près de 27 000 nmi (31 000 mi 50 000 km) au cours du déploiement, qui a également marqué des jalons de l'aviation, notamment la première utilisation opérationnelle de l'E-2D Advanced Hawkeye et le dernier déploiement opérationnel en service actif du HH-60H Rescue Hawk. et les hélicoptères SH-60F Seahawk. [41]

Le 6 octobre 2017, Théodore Roosevelt a quitté San Diego pour son déploiement dans la zone d'opérations de la Septième Flotte des États-Unis et de la Cinquième Flotte des États-Unis, accompagné du Carrier Strike Group 9 et du Carrier Air Wing Seventeen. [42] Le 8 novembre 2017, Théodore Roosevelt et son groupe a commencé un exercice de 4 jours avec deux autres groupes de grève de transporteurs, dirigés par des transporteurs Ronald Reagan et Nimitz, dans la mer du Japon. [43]

En mai 2019, Théodore Roosevelt participé à l'exercice Northern Edge 2019, marquant la première fois en une décennie qu'un transporteur participait à l'exercice. Toujours en 2019, le Carrier Air Wing Eleven a été transféré sur le navire. [44]

Années 2020

Le 5 mars 2020, Théodore Roosevelt, avec le croiseur USS Colline du bunker, est arrivé à Da Nang, au Vietnam, pour une visite portuaire de cinq jours commémorant le 25e anniversaire des relations entre les États-Unis et le Vietnam. [45]

Pandémie de covid-19

Le 24 mars 2020, pendant la pandémie de COVID-19, trois marins à bord du navire déployé ont été testés positifs pour COVID-19, une maladie à coronavirus identifiée comme la cause d'une épidémie de maladie respiratoire. [46] En quelques jours, ce nombre est passé à des dizaines. Théodore Roosevelt aurait été le premier navire de la marine américaine à avoir une épidémie de COVID-19 en mer Théodore Roosevelt amarré à Guam le 27 mars 2020. [47] [48]

Au 31 mars, le nombre de marins infectés dépassait les 100 et le capitaine, Brett Crozier, a demandé l'aide de la Marine, envoyant un e-mail à dix amiraux et capitaines de la flotte du Pacifique, y compris son supérieur, le commandant du groupe aéronaval. -9, et le commandant de la flotte du Pacifique, demandant l'évacuation de son navire. [52] L'US Navy a ordonné au porte-avions évacué avec un équipage réduit de 400 personnes de rester à bord du navire pour entretenir le réacteur nucléaire, l'équipement de lutte contre l'incendie et la cuisine du navire. [47]

Le 2 avril, le secrétaire par intérim de la Marine, Thomas Modly, a relevé Crozier de son commandement pour avoir envoyé la demande d'assistance par courrier électronique non sécurisé à ce qu'il a qualifié de « large éventail de personnes » plutôt que de remonter la chaîne de commandement, ajoutant que Crozier « autorisait le complexité du défi de l'éclatement du COVID sur le navire pour submerger sa capacité à agir professionnellement". [53] Crozier devait rester dans la Marine et conserver son grade. [53] Plusieurs membres du House Armed Services Committee ont critiqué la décision, déclarant que « le limogeage du capitaine Crozier à ce moment critique, alors que les marins à bord de l'U.S.S. Théodore Roosevelt sont confrontés à la pandémie de COVID-19, est une décision politique imprudente qui sent l'influence indue du commandement. » [53] Le capitaine Carlos A. Sardiello a assumé le commandement temporaire de Théodore Roosevelt son deuxième passage en tant que capitaine du navire. [54] Modly s'est rendu à Guam et a prononcé un discours à l'échelle du navire, qui Le New York Times décrit comme une « tirade », [55] au cours de laquelle il a été chahuté par certains des marins. [56] Après les demandes du Congrès qu'il soit licencié, Modly a démissionné le 7 avril. [57]

Au dimanche de Pâques, le 12 avril, 585 membres d'équipage avaient été testés positifs. [58] La Marine et les Centers for Disease Control (CDC) utilisent les données d'infection, de décès et de récupération de Théodore Roosevelt pour étudier la pandémie. [59] Le 13 avril, le marin hospitalisé, un premier maître, est décédé. [63]

Au 20 avril, 4 069 marins avaient été déplacés du navire [64], 94 % de l'équipage avait été testé pour le virus, donnant 678 résultats positifs et 3 904 résultats négatifs. [64] Au 17 avril, sept membres d'équipage étaient à l'hôpital dont un en soins intensifs. [65] Environ 60% des personnes testées positives ne présentaient aucun symptôme. [66] En date du 16 avril, la majeure partie du navire avait été nettoyée. [67] Les marins ont continué à être testés positifs pour le virus même après 14 jours d'isolement, certains qui ont été testés positifs avaient déjà été testés négatifs. [64] La Marine a temporairement suspendu les tests post-quarantaine et a prolongé l'isolement des marins, retardant les plans pour commencer les mouvements de l'équipage vers le porte-avions. [64] Certains marins se sont portés volontaires pour des tests d'anticorps. [68] Les tests initiaux ont été achevés le 27 avril 2020, date à laquelle 969 membres d'équipage ont été testés positifs et 14 de ces 969 se sont rétablis. [69]

Le 29 avril, les marins qui étaient auparavant mis en quarantaine à Guam ont commencé à regagner le navire. [70] Théodore Roosevelt a repris la mer le 21 mai pour la première fois après avoir été mis à l'écart pendant deux mois en raison de COVID-19. [71]

Le 19 juin 2020, la réintégration très attendue du capitaine Crozier a été annulée et la promotion du Théodore Roosevelt le commandant du groupe d'intervention a été mis en attente. [72]

Le 23 juin 2020 USS Nimitz et Théodore Roosevelt terminé une opération à deux porte-avions dans la mer des Philippines. [73] Théodore Roosevelt rentrait au port d'attache lorsqu'un autre premier maître a subi une urgence médicale, dont la nature n'a pas été divulguée, et est décédé le 2 juillet 2020. [62]

Dans une note scientifique du 10 novembre 2020, le CDC a souligné ce cas parmi plusieurs autres pour détailler les avantages du masquage pour la communauté, car il a été démontré que l'utilisation de couvre-visages à bord était associée à un risque d'infection réduit de 70 %. [74] L'analyse finale de l'épidémie en décembre 2020 a révélé que 1271 membres d'équipage ont été testés positifs pour le SRAS-Cov-2 et 60 autres avaient suspecté le COVID-19 mais n'ont pas été testés positifs 76,9% de ceux qui ont été testés positifs étaient asymptomatiques au moment du test et seulement 55% ont développé des symptômes. [75]


Contenu

La ténacité peut être augmentée avec des capacités de champion, des objets, des runes et des sorts d'invocateur, empilant soit multiplicativement ou en fonction de la combinaison des effets.

Articles

Élixirs

Capacités de champion

Runes

Sorts d'invocateur

Modes de jeu


??

  • Pendant la Seconde Guerre mondiale (Alliés) :
  • ??
  • ??
  • ??
  • ??
  • ??
  • ??
  • ??
  • ??
  • ??
  • ??
  • Pendant la Seconde Guerre mondiale (Axe) - saisis pendant la construction :
  • ??
  • Après la Seconde Guerre mondiale :
  • ??
  • ??
  • ??
  • ??
  • ??
  • ??
  • ??
  • ??
  • ??
  • ??
  • 1939-1940配置:
  • ·单轴
  • ·2台火管式斯各特锅炉
  • ·1台三涨往复式蒸汽机
  • ·2 750 ihp(2 050 kW)
  • 1940-1941配置:
  • ·单轴
  • ·2台水管式锅炉
  • ·1台三涨往复式蒸汽机
  • ·2 750 ihp(2 050 kW)
  • 1 × SW1C 2C雷达
  • 1 × 123A (127DV)
  • 1 × canon naval BL 4 pouces Mk IX ( 英语 : Canon naval BL 4 pouces Mk IX )
  • 2 × .50重機槍
  • 2 × 7,7毫米路易士機槍
  • 2 × Mk.II深弹投掷器
  • 2 × 深弹导轨,备弹40发
  • ??
  • ??
  • 2 ×水管式锅炉
  • 1 × 4缸三涨往复式蒸汽机
  • 2 750 ihp(2 050 kW)
  • 1 × 271 SW2C型雷达
  • 1 × 144型声纳
  • 1 × canon naval BL 4 pouces Mk IX ( 英语 : Canon naval BL 4 pouces Mk IX )
  • 1 × QF 2磅速射艦炮
  • 2 × 单管厄利孔20毫米机炮
  • 1 × 反潜刺蝟砲
  • 4 × Mk.II深弹投掷器
  • 2 70发

1939年時,對英國來說,和納粹德國越來越可能進入戰爭狀態,為了保住英國生命線,需要大量護航艦艇。在近海尤其需要比拖船大,但又夠便宜可大量生產的款式。此時一家 Smiths Dock Company 提供了一種 700 噸,16 節的捕鯨船“ 南方骄傲 ( 英语 : Southern Pride ) ”号的設計,這引起海軍當局的興趣。此級很快就成為北大西洋重要的護航兵力。它??


Historique d'entretien

Charlotte autorisé Boston, Massachusetts, le 8 janvier 1945 pour entreprendre ce qui devait être sa mission principale par le biais de son service naval, naviguant vers NS Argentia, Terre-Neuve, où il prit ses fonctions à la station météorologique. Informant des conditions météorologiques de son poste en mer, il a permis aux spécialistes de préparer des prévisions météorologiques. Cette information n'a pas seulement affecté les opérations aériennes et les mouvements des navires dans l'Atlantique Ouest où elle a patrouillé, mais puisque le temps en général se déplace vers l'est, a aidé à prédire les conditions européennes.

Entre le 21 et le 26 mars 1945, Charlotte aidé Surprendre (PG-63) et Ténacité (PG-71), rendez-vous en mer avec les canonnières endommagées par la glace et les remorquer jusqu'à Argentia. Plus tard, elle a remorqué Ténacité à Boston, mais le 5 avril, elle était de retour sur sa station météo. Un service similaire dans l'Atlantique Nord, au cours duquel il est resté vigilant quant à la possibilité de sauver des aviateurs abattus, s'est poursuivi jusqu'au 17 janvier 1946, lorsqu'il a quitté Boston pour une station météorologique au large des Bermudes.

Charlotte est arrivé à Norfolk, Virginie, le 15 mars 1946 et a été désarmé là le 16 avril 1946. Elle a été vendue pour la démolition le 13 mai, mais a été convertie en un navire à passagers côtier pour le Brésil. Le navire a été démoli en 1965.


Conférences sur les femmes tenaces

En conjonction avec l'exposition spéciale d'un an "TENACITY: Women in Jamestown and Early Virginia" à Jamestown Settlement jusqu'au 5 janvier 2020, la "Série de conférences sur les femmes tenaces" présente des universitaires, des conservateurs et des auteurs qui parlent des femmes à travers l'histoire.

Pour en savoir plus et voir le programme complet des conférenciers, cliquez ici.

Les mariées troquées de l'Angleterre : construire de nouvelles vies au début de Jamestown

20 juin 2019

En conjonction avec l'exposition spéciale « 8220TENACITY : Women in Jamestown and Early Virginia », l'auteur britannique Jennifer Potter partage des histoires inédites de femmes anglaises du XVIIe siècle qui ont traversé l'océan pour trouver des maris en Virginie.

“Piraterie, intrigue politique et tragédie humaine : les premiers Africains de Virginie”

13 juin 2019

En conjonction avec l'exposition spéciale " “TENACITY: Women in Jamestown and Early Virginia”", l'historienne et auteur Martha W. McCartney partage ses découvertes à partir de documents non examinés auparavant et présente de nouvelles recherches révolutionnaires des Archives nationales du Royaume-Uni sur les circonstances entourant l'arrivée en 1619 d'Angelo et des premiers Africains de la colonie.

“Matter Out of Place: L'écriture de Ar'n't I a Woman”

4 avril 2019

En conjonction avec l'exposition spéciale “TENACITY: Women in Jamestown and Early Virginia”, le Dr Deborah Gray White, professeur émérite d'histoire à l'Université Rutgers, a examiné la recherche et l'écriture « Ar'n't I a Woman : Esclaves féminines dans le sud de la plantation.

“Construire un Commonwealth : le rôle vital des femmes au début de la Virginie”

8 novembre 2018

En préparation de l'ouverture de l'exposition spéciale Jamestown Settlement’s “TENACITY”, le Dr Misha Ewen, chercheur universitaire en économie politique à l'Université de Manchester, explore les raisons de l'effort de la Virginia Company of London en 1619 pour recruter des anglophones. femmes à la colonie de Jamestown et son impact sur le développement de la Virginie.

Les conférences Tenacious Women à Jamestown Settlement sont enregistrées et présentées au public en fonction des préférences de chaque conférencier, avec une autorisation écrite requise avant la publication. Pour en savoir plus et voir le programme complet des conférenciers, cliquez ici.

Les conférences publiques du soir sont gratuites et ouvertes au public. Les places sont limitées. Les réservations préalables sont obligatoires au (757) 253-4572 ou [email protected]

La “Tenacious Women Lecture Series” est financée en partie par le fonds annuel de la Jamestown-Yorktown Foundation, Inc.


??

  • Pendant la Seconde Guerre mondiale (Alliés) :
  • ??
  • ??
  • ??
  • ??
  • ??
  • ??
  • ??
  • ??
  • ??
  • ??
  • Pendant la Seconde Guerre mondiale (Axe) - saisis pendant la construction :
  • ??
  • Après la Seconde Guerre mondiale :
  • ??
  • ??
  • ??
  • ??
  • ??
  • ??
  • ??
  • ??
  • ??
  • ??
  • 1939-1940配置:
  • ·单轴
  • ·2台火管式斯各特锅炉
  • ·1台三涨往复式蒸汽机
  • ·2 750 ihp(2 050 kW)
  • 1940-1941配置:
  • ·单轴
  • ·2台水管式锅炉
  • ·1台三涨往复式蒸汽机
  • ·2 750 ihp(2 050 kW)
  • 1 × SW1C 2C雷达
  • 1 × 123A (127DV)
  • 1 × canon naval BL 4 pouces Mk IX ( 英语 : Canon naval BL 4 pouces Mk IX )
  • 2 × .50重機槍
  • 2 × 7,7毫米路易士機槍
  • 2 × Mk.II深弹投掷器
  • 2 × 深弹导轨,备弹40发
  • ??
  • ??
  • 2 ×水管式锅炉
  • 1 × 4缸三涨往复式蒸汽机
  • 2 750 ihp(2 050 kW)
  • 1 × 271 SW2C型雷达
  • 1 × 144型声纳
  • 1 × canon naval BL 4 pouces Mk IX ( 英语 : Canon naval BL 4 pouces Mk IX )
  • 1 × QF 2磅速射艦炮
  • 2 × 单管厄利孔20毫米机炮
  • 1 × 反潜刺蝟砲
  • 4 × Mk.II深弹投掷器
  • 2 70发

1939年時,對英國來說,和納粹德國越來越可能進入戰爭狀態,為了保住英國生命線,需要大量護航艦艇。在近海尤其需要比拖船大,但又夠便宜可大量生產的款式。此時一家 Smiths Dock Company 提供了一種 700 噸,16 節的捕鯨船“ 南方骄傲 ( 英语 : Southern Pride ) ”号的設計,這引起海軍當局的興趣。此級很快就成為北大西洋重要的護航兵力。它??


Ténacité : la volonté de persévérer

Déterminé, persistant, tenace, persévérant, persévérant - quelle que soit l'étiquette que vous appliquez, il s'agit de s'accrocher aux défis et aux obstacles sur la route pour finalement atteindre vos objectifs.

Maintenant, pour ne pas trop insister là-dessus, mais si chacun de ces mots représente la même idéologie fondamentale, j'admettrai avoir une forte affinité pour le concept de ténacité.

It seems to me that tenacity is about so much more than not giving up on a goal. It’s about pushing through barriers of doubt and self-limiting beliefs, and most importantly, having the willingness to persist despite all odds.

Persistence is doing something again and again until it works. Tenacity is using new data to make new decisions to find new pathways to find new ways to achieve goals when the old ways didn’t work.

Standard goal setting advice subscribes to the importance of being realistic, and there’s a lot to be said for that approach when it comes to many areas of life.

But here’s what you need to keep in mind. Through the years we each develop beliefs about our own limitations, what we are capable of having, being or doing in life.

In reality, you are capable of so much more than you realize!

Where you’ll achieve the most meaningful growth is by challenging yourself to go a little beyond what is comfortable. When you see that you can do more, you’ll be more inclined to risk reaching just a little bit further.

So what does tenacity look like?

Tenacious people are planners, and while they are disciplined and apply an unwavering approach to going after their desired outcome, they clearly understand the difference between not giving up and stubbornly doing the same thing over and over hoping for a different outcome.

I’ve seen stubbornness referred to as tenacity’s ugly twin and I think that sums it up pretty well.

Those who are tenacious focus on growth with purpose so they continually evaluate their actions and progress remain flexible and adjust their methods and leave nothing to chance.

They are masters at self motivation, avid learners and have no qualms about asking for help when the need arises.

The most difficult thing is the decision to act the rest is merely tenacity. The fears are paper tigers. You can do anything you decide to do. You can act to change and control your life and the procedure, the process is its own reward.

But I want to add a cautionary note here.

The initial excitement of setting a big, audacious goal is pretty heady stuff so it’s understandable that you might want to share your exciting plans and enthusiasm.

If you’re fortunate enough to have forward thinking people in your support network, that’s great.

However many find themselves faced with naysayers warning of the foolishness of dreaming big dreams.

I experienced this firsthand in a very big way when, while working as administrative assistant to a hotel general manager in Hawaii, I decided I wanted to go into sales.

The list of all the reasons why that was not only an impossible but reckless idea was daunting, but the worst part was that none of my friends or family supported my dream, not one.

Everyone told me repeatedly that I was being foolish by risking a “steady and reliable” job pursuing a pipedream.

Thankfully, my co-workers and professional peers provided the support network I needed and while I will admit it was not an easy journey, I managed to weather the storm and grew well beyond my goal to earn a senior level position in international sales and eventually went on to spearhead the marketing and educational programs for a billion-dollar tourist attraction.

My point in sharing this with you is that above all those who are tenacious aren’t just hard workers, they have a clear and compelling vision that serves as an anchor no matter what challenges come their way.

Closing Thoughts

Let’s be honest, this notion of going for BIG unrealistic dreams is not for everyone and that really is okay. But for those who dare, it’s also important to bear in mind that such adventures are rarely undertaken in a vacuum.

We begin by going for a goal that is just a little out of reach, something that requires that we must obtain new knowledge and learn new skills in order to achieve, and then continue to build on each successive accomplishment.

This is an approach that can be mastered by any determined individual and it is surprisingly easy to know if and when you’re ready to make the leap because it inevitably boils down to just how badly you want to achieve something, to be uncommon.

How about you? Do you tenaciously pursue your dreams and goals? Do you ever set BIG goals that require you to reach beyond your comfort zone?

Will you be the passenger or the driver in your life journey?
About Marquita Herald

Marquita is an author, resilience coach and the chief evangelist at Emotionally Resilient Living. She’s also an unapologetic workaholic who loves red wine, rock n’ roll, road trips (and car dancing!), peanut butter cookies and (especially) a dog named Lucy.

She’s saddened and frustrated by excuses and cruelty and believes authentic compassion is the most powerful force in the world.


Tenacity PG-71 - History

When the great anti-lynching giant Ida Bell Wells-Barnett, who’d help to start in 1909 the National Association for the Advancement of Colored…

A PLACE IN HISTORY: Remembering the soldiers of the 371st Regiment Infantry

My great uncle, Henry Sibert, was just 21 years old when he was drafted into World War I in 1917 while living in Cedar Springs, Abbeville Coun…

A PLACE IN HISTORY: Issues of race come to the forefront with Cosby case

As the first powerful icon to be convicted of sexual assault during this explosive Me Too era, Bill Cosby’s downfall really hurts me as a blac…

A PLACE IN HISTORY: TV program explores twists, turns of local family

The greatest wonders of pursuing family history and our ancestors’ lives are the twists and turns while really learning about who we are as mo…

A PLACE IN HISTORY: ‘The Montiers’ offers a local history lesson

If you’re interested in a homegrown story with far-reaching historical, social and racial implications, or just want a reprieve from news that…

A PLACE IN HISTORY: Former slave Healy a pioneering arctic adventurer

The wintry weather lately takes me back to a story of amazing adventure, a reminder that tenacity and courage, despite adversity, can lead to …

A PLACE IN HISTORY: Philly has long history as city of underdogs

The most enduring theme of the Philadelphia Eagles’ Super-Bowl-winning season and hyper-zealous jamboree on the Parkway leading to the so-call…

A PLACE IN HISTORY: Researching family slave history in the Low Country of SouthCarolina

As my 737 Boeing jet swooshed in toward the Charleston International Airport to my maternal ancestors’ Low Country homeland on Christmas morni…

A PLACE IN HISTORY: Classmate’s efforts paved way for Thurgood Marshall’s success

As a spirited African-American college student destined to become one of the greatest legal trailblazers in American history, U.S. Supreme Cou…

A PLACE IN HISTORY: Philadelphia's Octavius Catto new statue a monument to a man who fought for civil rights

I couldn’t help but think of the great African-American scholar W.E.B. DuBois, who traveled to Philadelphia during the late 1890s to conduct a…

A PLACE IN HISTORY: Doughnuts have long, delicious history

The other day when I whirled into Dunkin’ Donuts at the intersection of Church and Township Line roads in Elkins Park and ogled at rows of tho…

A PLACE IN HISTORY: Marble in Washington Monument has local connection

With the recent anniversary of the Sept. 11 terrorist attacks that occurred in 2001 on my birthday, you can bet that cake, candles, gifts and …

A PLACE IN HISTORY: Monuments commemorating brave freedom fighters must rise

It’s tragically ironic that a statue depicting the pro-slavery Confederate traitor Gen. Robert E. Lee was showcased until recently at Duke Uni…

A PLACE IN HISTORY: Nuclear tensions could lead to unspeakable consequences

It was a dreamlike “dazzling” day in late October 1962 of bluish skies embracing a blissfully golden sun when I was a grade student at the Jam…

A PLACE IN HISTORY: Efforts of Civil War era physician relevant in today’s medical climate

The inspiring life of a black U.S. Civil War-era physician, Dr. Charles Burleigh Purvis (1842-1929), with very deep local roots to the anti-sl…

A PLACE IN HISTORY: National museums show local role in African-American history

Although there are still fierce debates about whether African Americans should observe patriotic holidays like July Fourth and upcoming Labor …

A PLACE IN HISTORY: Memories of summertime fun help cope with current realities

Recalling long-gone summer days of frolicking as a kid where the old Breyer’s estate stood in Cheltenham as a Boy Scout or singing upbeat tune…

A PLACE IN HISTORY: Alexandria shooting reminds us of need for civility

The horrifying June 14 shootings in Alexandria, Va., by a crazed gunman that left GOP House Whip Steve Scalise critically injured as he practi…

A PLACE IN HISTORY: NBA finals highlight changes to game over decades

As I delighted in the Oakland, Calif.-based Golden State Warriors with deep Philly roots and showcasing basketball superstars Kevin Durant and…

A PLACE IN HISTORY: Philadelphia’s yellow fever epidemic exposed racism

Among the thousands of people who perished during the yellow fever epidemic of 1793 in Philadelphia that too often exposed the wicked racism i…

A PLACE IN HISTORY: President Trump’s words harken back to a predecessor, Andrew Jackson

When the ex-slave and greatest anti-slavery abolitionist of the 19th-century, Frederick Douglass, spoke in Philadelphia and then Cheltenham ab…

A PLACE IN HISTORY: Black patriots played key role in American Revolution

With the opening in downtown Philly of the new Museum of the American Revolution that focuses on the 18th century struggle between British and…

A PLACE IN HISTORY: Concert leads audience on amazing musical expedition

I delighted in each and every note as the classical singers Tessika McClendon and Christopher Kenney shepherded the rapt audience at St. Paul’…

A PLACE IN HISTORY: Lincoln bed part of Mary Todd’s Philly shopping spree

Just after President Abraham Lincoln was elected in 1861 and his edgy wife Mary Todd returned to The White House in Washington from an exorbit…

A PLACE IN HISTORY: Amelia Earhart’s fellow female pilots set strong example

Although the celebrated pilot Amelia Earhart attended in 1917 the prestigious Ogontz School for young women that was initially on the former C…

A PLACE IN HISTORY: Area history features long line of trailblazing women

Giving me great sustenance these days in the face of a national administration hell-bent on “deconstructing” progressive accomplishments are h…

A PLACE IN HISTORY: Paul Cuffe an example of how grit can lead to success

I very recently couldn’t help but think of my spirited young grandson, Kingston, whose middle name, Kofi, is similar to the Colonial-era’s bla…

A PLACE IN HISTORY: Trailblazer Robert Bridges Forten left behind unique legacy

Although the trailblazing African-American scholar, activist, Civil War soldier and inventor Robert Bridges Forten (1813-1864) designed and co…

A PLACE IN HISTORY: Obama leaves behind legacy, lessons for the future

Something momentous was about to happen, I thought, as I very recently studied the anguished faces of emergency room workers at a major hospit…

A PLACE IN HISTORY: Historical taverns dotted major thoroughfares in Washington’s day

With colder weather expected and the 2017 new year kicking in just after the holy season, local bars and taverns certainly have been hosting f…

Digital First Media History Columns - 2016

A PLACE IN HISTORY: Cyrus Chestnut puts on joyous, profound performance
The heart-thumping rhythms and saucy-sweet melodies of the phenomenal jazz pianist Cyrus Chestnut with his very tight squad of musicians dressed in radiant African garb lifted the audience well above the atmosphere s thinning ozone layer at Montgomer.
4.4K - Feb. 28, 2016 scored 1000.0

A PLACE IN HISTORY: Lucrecia Mott would have applauded sight of Barack Obama, Hillary Clinton together at DNC
Although she died 136 years ago in 1880 at age 87 with mostly family around her bed at their Roadside farmhouse in nearby Cheltenham, Lucretia Mott the greatest women s rights advocate in American history and an extraordinary anti-slavery abolit.
4.9K - Aug. 5, 2016 scored 1000.0

A PLACE IN HISTORY: Visit to Virginia prompts thoughts of ancestors
I couldn t help but beam and clap my hands with my wife, Billie, and her sister, Carol, while rejoicing and singing among the rest of the congregation in an itty-bitty church way back in Virginia s Tidewater area of Gloucester County much as it had b.
5.9K - Jul. 22, 2016 scored 1000.0

A PLACE IN HISTORY: Benjamin Gilbert's epic story of capture has local ties
The epic story of Benjamin Gilbert and his family s 1780 capture by Native Americans before being forced to march with them from Pennsylvania to Canada while enduring unspeakable torment has roots to his father, Joseph Gilbert, settling on 250 acres .
8.4K - Jul. 7, 2016 scored 1000.0

A PLACE IN HISTORY: Former Philly Mayor the Rev. Goode inspires congregants at Bethlehem Baptist
I took in the sacred, yet keen, words of the Rev. Dr. W. Wilson Goode, the first African-American mayor of nearby Philadelphia, during early morning church service at the Bethlehem Baptist Church in Spring House just several hours after Orlando, Fla.
5.2K - Jun. 23, 2016 scored 1000.0

A PLACE IN HISTORY: 'Roots' reproduction coincides with search for ancestors
It has been almost a century since my maternal grandfather, William, also known as Bill Mitchell to kinfolk on South Carolina s Sea Islands, brought his family at the dawn of the 1920s to nearby Abington s Roslyn to start new lives during one of the .
7.5K - Jun. 6, 2016 scored 1000.0

A PLACE IN HISTORY: Trump's behavior a far cry from Lincoln s example
When President-elect Abraham Lincoln s inaugural train cruised into Philadelphia s Kensington Station at about 3:45 p.m. on a very chilly Thursday more than 150 years ago on Feb. 21, 1861, he had matured from being earlier indifferent and noncommitta.
6.2K - May. 19, 2016 scored 1000.0

A PLACE IN HISTORY: Masterful acting performance brings jazz master to life
I reveled in the mesmerizing performance of actor Don Cheadle starring in the evocative new film Miles Ahead that very cleverly probes the super-cool, yet wide-ranging genius and frenetic life of the jazz impresario and trumpet player Miles Davis.
6.0K - May. 9, 2016 scored 1000.0

A PLACE IN HISTORY: Philly's apology on target, although mighty late
When the Brooklyn Dodgers Jackie Robinson the first African American to play major league baseball attempted to lodge at Philadelphia s Benjamin Franklin Hotel with teammates in 1947 when they were scheduled to face off against the largely racis.
6.1K - Apr. 21, 2016 scored 1000.0

A PLACE IN HISTORY: Current presidential primary campaign may be reflective of politics of yesteryear
When U.S. President Benjamin Harrison became friends with the department store tycoon John Wanamaker, and even visited his local Chelten Hills mansion in what is today Cheltenham Township before appointing in 1889 his buddy as postmaster general, mu.
6.3K - Apr. 14, 2016 scored 1000.0

A PLACE IN HISTORY: Angling for trout season with thoughts of the ones that didn t get away for others
As spring seems to be sputtering in, slowly but surely, purchasing a fresh-water fishing license and grabbing my angler s gear has been increasingly on my mind. And although I take my fishing quite seriously, the wife often seems tickled about me tre.
4.5K - Mar. 27, 2016 scored 1000.0

A PLACE IN HISTORY: Mary Carver Knight had 'gift' for conveying Quaker concepts
Mary Carver Knight, who in October 1682 was said to be likely the first child of English parentage born in Pennsylvania, was destined to be a dynamic and outspoken minister of the Abington Meeting, firmly believing that females, too, were endowed w.
6.0K - Mar. 10, 2016 scored 1000.0

A PLACE IN HISTORY: Mutter Museum offers unique look back at medical history
Even when Dr. Robert Hicks was filmed a few years back in the heart of Cheltenham s LaMott community where the first and largest federal institution to train black soldiers during the Civil War Camp William Penn once stood from 1863 to 1865 on mo.
6.3K - Aug. 19, 2016 scored 1000.0